• DANCE MUSIC (2009) for your dancefloor 2010

    MEILLEURS VOEUX pour 2010.

    Little Boots / Stuck on repeat

    Gossip / Heavy cross (+ lyrics)

    Lady Gaga / Bad romance

    YAS (Mirwais Ahmadzaï & Yasmine Hamdan) / Coit me

    Mondkopf (Paul Régimbeau) / La dame en bleu





  • Le plus et le moins

    Je veux maigrir de 5 kg ! Moi, de 10,  dit un deuxième. Oh moi, s’exclama un troisième, je ne serai pas content à moins de 15. Moi, pour sûr, ce sera de 25. Et d’autres, nombreux, d’enchérir. Et moi moi moi moi moi, de 90, cria enfin un dernier, assez énervé. Celui-ci remporta le concours même si, à – 12 kg, le jury exprima de sérieux doutes sur sa capacité à survivre dans ces conditions.

     

  • Quelque chose

    Une certaine personne me répétait sans cesse : « Tu caches quelque chose, toi. » Pour la démentir, je finis par m’afficher nu devant elle, de face, de profil et à l’envers (comme chacune des Trois Grâces), et là aussi, elle murmura : « Tu  caches toujours quelque chose ! » Je compris alors qu’elle parlait au plan figuré et je passai une nuit entière à lui sortir tout ce que j’avais sur le cœur. Au matin, dans un long soupir, elle déclara : « Tu caches quelque chose… » Quand elle m’eut avoué qu’elle était psy quelque chose, je compris tout et me reprochai en partie de m’être à ce point dévoilé. Pas tout à fait car, quoique psy, elle était restée jolie.

     


  • EN PANNE (de textes) !

    Je suis en panne de textes. C’est la fin de l’année, tout se fait rare. Mon fournisseur ne m’en livre plus. Il faut dire que je n’ai plus payé mes factures depuis l’été. Et les copains, que je n’ai cessé de taper, sont à court. Pour eux aussi, c’est la crise, leurs muses leur font la gueule, elles veulent partir au soleil pour se ressourcer. Les granzécrivains ? Ils demandent si cher qu’il faut se priver de tout pendant des semaines pour un texte qui ne casse rien, les rats. Les soldes ? Que des secondes mains, des textes cent fois lus, que tout le monde connaît par cœur. Reste la main d’œuvre au noir, les travailleurs transfrontaliers, les Sans-papiers… Mais ils demandent vite des publications, de la renommée, de passer à la télé, de faire la une du quotidien de leur région… Ils ne savent plus se mettre au service des indigènes qui les ont recueillis, le cœur sur la main, avec une tranche de pain sec et un verre de lait de ferme. Non, les nègres ne sont plus ce qu’ils étaient et tout cela ne me fait pas avancer d’une ligne. Donc, si vous avez un petit texte qui traîne, dont vous ne savez que faire, qui encombre vos tiroirs, ne le donnez pas au Textethon, ils en ont assez. Versez-le plutôt dans ma boîte mail, cela fera un auteur heureux.

     

  • THEM CROOKED VULTURES : 2 titres

    THEM CROOKED VULTURES est un groupe formé de Dave Grohl (ex-Foo Figthers et Nirvana) à la batterie, de Josh Homme (ex-Queens of the stone age) à la guitare et au chant et de Jonh Paul Jones (ex-Led Zeppelin), 63 ans, à la basse. En concert, ils sont accompagnés d'Alain Johannes. Ils ont sorti leur premier album cette année.

    Dead end friends

    Spinning in Daffodils

     

     

  • AMBROSE BIERCE / Le dictionnaire du diable (extraits)

    A

    AMITIÉ (n.). Embarcation assez grande pour porter deux personnes par beau temps, mais une seule en cas de tempête.

    ANTIPATHIE (n.). Sentiment que nous inspire l’ami d’un de nos amis.

    ARCHITECTE (n.). Celui qui trace le dessin de votre maison en nourrissant des desseins sur votre argent.

    B

    BAROMÈTRE (n.). Ingénieux instrument qui nous indique le temps qu’il fait.

    BIEN-ËTRE (n.). État d’esprit déterminé par la contemplation de la gêne d’un voisin.

    C

    CANON (n.). Instrument utilisé dans la rectification des frontières.

    CLARINETTE (n.). Instrument de torture utilisé par une personne qui a du coton dans les oreilles. Il y a deux instruments qui sont pires qu'une clarinette - deux clarinettes.

    COMESTIBLE (adj.). Bon à manger et facile à digérer : tel est le cas d’un ver pour un crapaud, d’un crapaud pour un serpent, d’un serpent pour un porc, d’un porc pour un homme, d’un homme pour un ver.

    CONSEIL (n.). La plus petite pièce de monnaie courante.

    CONSERVATEUR (n.). Homme d’état féru des maux déjà existants, à la différence du Libéral qui désire les remplacer par d’autres.

    CORSAIRE (n.). Politicien des mers.

    COUARD (n.). Celui qui, dans une situation périlleuse, pense avec ses jambes.

    D

    DESTINÉE (n.). Autorité qui couvre le crime d’un tyran ; excuse qui explique l’échec d’un imbécile.

    DIFFÉREMMENT (adv.). Pas mieux.

    DIFFÉRENCIER (v.i.). Relever des détails qui font qu’une personne ou une chose est, si possible, plus détestable qu’une autre.

    E

    ÉGOTISTE (n.). Personnage au goût vulgaire, qui s’intéresse à lui-même plus qu’à moi.

    ÉMOTION (n.). Maladie épuisante causée par un afflux du cœur à la tête. Elle s’accompagne parfois d’un copieux écoulement de chlorure de sodium hydraté provenant des yeux.

    ENVELOPPE (n.). Cercueil d’un document ; fourreau d’une note à payer ; cosse d’une remise ; robe de nuit d’une lettre d’amour.

    ÉRUDITION (n.). Poussière tombée d’un livre dans un crâne vide.

    ESTIME DE SOI-MÊME (n.). Évaluation erronée.

     (à suivre)

     

     

    Aux éditions Néo, Paris, 1987. Traduction par Jacques Papy, ; introduction de Jacques Sternberg. L'édition originale date de 1906.

    Merci à Éric Dejaeger pour m’avoir fait découvrir ce livre et cet auteur résolument moderne. La plupart des entrées de son dictionnaire n’ont pas pris une ride.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ambrose_Bierce

     

  • GAINSBOURG: interviews etc.

    Gainsbourg parle de Melody Nelson à Denise Glaser en 1971

     

    S.G. face toujours à Denise Glaser pour parler de Gainsbourg Percussions en 1964 qui marque un tournant dans son parcours musical.

    "Il est plus acceptable de faire du rock sans prétention littéraire que de faire de la mauvaise chanson à prétention littéraire, et ça c'est vraiment pénible."

     

    Serge Gainsbourg, portrait d'un pilleur de haut vol, par Nathalie Krafft sur Rue89

    http://www.rue89.com/droles-de-gammes/2008/10/25/serge-gainsbourg-portrait-dun-pilleur-de-haut-vol

    Serge Gainsbourg à Jacques Brel

    http://www.liberation.fr/musique/1101100-jacques-brel-30-ans-apres:i-5

    Un épisode moins connu de sa vie

    http://www.parismatch.com/People-Match/Musique/Actu/Vetue-de-noir-j-ai-epouse-Serge-Gainsbourg-.-Par-Lise-Levitzky-137712/

    73 citations

    http://www.dicocitations.com/auteur/1791/Serge_Gainsbourg.php

     

     

     

  • L'histoire de MELODY NELSON (le film)

    L'album est sorti en 1971.

    L’histoire, semi-autobiographique, raconte la collision entre Serge Gainsbourg entre deux âges heurtant involontairement de sa Rolls Royce Silver Ghost 1910 26 chevaux la nymphette adolescente Melody Nelson (Melody). La séduction et une romance s'ensuivent (L'hôtel particulier), puis, dans un parti subjectif et émotionnel, l'auteur dévoile les sentiments et les doutes du narrateur (notamment dans Ah Melody et Valse de Melody) jusqu'à la perte de la jeune fille, dont l'avion de retour s'écrase (Cargo Culte, référence au culte du cargo).

    [Wikipedia]

    Un film de Jean-Christophe Averty

    1. Melody

    2. Ballade de Melody Nelson

    3. Valse de Melody

    4. Ah Melody!

  • L'histoire de MELODY NELSON (II)

    5. L'hôtel particulier

    6. En Melody

    7. Cargo culte

     

  • GAINSBOURG & MELODY NELSON

    Avec Jean-Claude Vannier, l'arrangeur de l'album (reportage de Metropolis).

     


     

  • GAINSBOURG (vie héroïque), bande annonce

    Un film de Joann Sfar avec Eric Elmosnino (Gainsbourg), Laetitia Casta (Bardot), Lucy Gordon (Birkin), Yolande Moreau, Lou Doillon, Philippe Katerine (Vian), Mylène Jampanoï (Bambou), Sara Forestier (France Gall), Anna Mouglalis (Gréco)... Sortie le 20 janvier.




    En savoir plus:

    Le film


    La bande-son

    http://www.musiqueradio.com/article_news8756_serge-gainsbourg--vie-heroique-filmee-par-joann-sfar.php

    L'affiche du film crée la polémique

    http://www.lexpress.fr/culture/cinema/joann-sfar-censurer-l-affiche-du-film-gainsbourg-est-une-insulte_829608.html


     


     

  • Trois chansons pour NOËL (II)

    Trois autres chansons de 2009 pour Noël

    Bob Dylan / Must be Santa

    Le même, il y a 44 ans:

    http://www.youtube.com/watch?v=IMIlP4zB0EM

     

    Julian Casablancas (ex-Stroke) / I wish it was Christmas today

     

    Sting / Christmas at sea

    Le même (avec Police), il y a 30 ans:

    http://www.youtube.com/watch?v=pY-HBpcgRfc

     

     

     

     

  • Pour mon Noël

    Pour mon Noël j’avais commandé une perruche jaune canari, deux yeux pers, trois sapins turquoise, quatre pommes abricot, cinq poissons rouges, six couronnes bleu roi, sept dindes caca d’oie, huit fraises cerise et neuf grains de groseille fraise écrasée, dix bûches bistre, septante ciels bleu-nuit et trente matins blanc neige, quarante thés café au lait et cinquante-cinq cafés noirs, cent deux roses jaune mimosa et un petit pétale de jacinthe lilas, trois cents Ferrari gris fumée et six cent douze Porsche perle, cinq mille taupes gris souris et quinze millions de souris blanches, c’est tout. J’ai reçu un boulier compteur et une boîte de couleurs, c’est tout.

  • Trois chansons pour NOËL

    JOYEUSES FÊTES DE NOËL!

     

    Blondie / We 3 King

    Les mêmes, il y a trente ans:

    http://www.youtube.com/watch?v=5iLFtI1IUbk&feature=related

     

    Antony & the Johnsons / Epilepsy is dancing

     

    Fredo Viola + Niels Christian Fossdal / Silent Night

     

     

     

  • Les livraisons

    Chaque jour, il venait prendre livraison de ses mots doux à la poste restante. Il connaissait tout le personnel, il avait un mot aimable pour chacun. Il comptait minutieusement ses mots et ne manquait pas de poser réclamation si le nombre n’y était pas, mais toujours avec le sourire. Il les renvoyait ensuite aux nécessiteux à raison d’un par envoi. Quand, un jour, il reçut une livraison de gros mots, il n’en crut pas ses yeux, il fut odieux avec le personnel et passa le reste de sa journée à négocier avec le monde entier le renvoi un par un de ses mots doux.

  • Olivia Ruiz + Amélie-les-crayons

    Une évidente convergence de vues entre ces deux clips.

    Olivia Ruiz, Belle à en crever (2009)

    Amélie-les-crayons, Les jours de neige en ville (2006)

     

    Demain, trois chansons pour Noël...

     

  • MA PETITE SANTÉ

    Je la nourris au miel et à l’huile de foie de morue, ma petite santé. Je l’amène aux sports d’hiver et à la mer pour qu’elle fasse ses dents, s’affermisse, s’automuscle. Quand elle sera grande, je pourrai enfin réaliser mille choses : courir nu dans la neige, nager jusqu’au Pôle, avaler vingt hamburgers à la suite, filer plus vite que mon chat, prendre l’Eurostar en hiver, réécouter Carla Bruni, revoir un débat avec Jean-Marc Nollet, battre un sumo au mikado, lutter contre le réchauffement climatique, supprimer tous mes amis de Facebook, séparer deux femmes ennemies, taguer mon poster du couple royal, caresser le pitbull de mon voisin, faire tourner une éolienne à la main, pousser la chansonnette, supporter ma vie et, d'un geste vif, la lancer comme une boule de bowling jusqu’au strike de la mort. Car je mourrai au summum de ma forme. En pleine santé. 

  • Thao / Swimming Pools + When We swam

    Swimming pools (2008)

    When we swam (2009), extrait de son troisième album à paraître en janvier


    http://www.myspace.com/thaomusic

  • PAS PLUS MAL

     piscine-avec-liner-vide.jpg

    J’ai piqué une tête

    Dans ta piscine

    Mais tu l’avais vidée

    C'était pas plus mal

    Juste avant que

    Je me déshabille

    Je me suis fendu le crâne

    Sur toute la longueur

    C'était pas plus mal

    Car déjà il présentait une entaille

    Un vice de forme à la naissance

    J’ai baigné dans mon sang

    Un bon quart d’heure

    C’était pas plus mal

    Quand j'en suis ressorti

    J’étais exsangue

    Tu étais hilare

    Ça faisait plaisir à voir

    Bon j’ai trépassé  

    Sans trop de souffrances

    C’était pas plus mal

    Après une vie de labeur

    Et deux ou trois bonheurs

    Y compris celui

    Pas si mal

    De t’avoir rencontrée

    Tu aurais pu au moins

    Rendre mon corps à ma femme

    Après tout il est vrai

    C’était pas plus mal

    Que tu le laisses pourrir

    Au soleil

    Le reste de la journée 

  • DM Stith / Fire of birds

    Extrait de l'album, Heavy Ghost

    http://www.myspace.com/dmstith

     

     

    À propos d'oiseaux et plus particulièrement du pinson, voir sur son blog le conte de Noël vécu et raconté (haïbun) par Marcel Peltier:

    http://fragments-avant-la-nuit.skynetblogs.be/

     

     

  • Jacques Sternberg / Les esclaves

    Les esclaves

    Au commencement, Dieu créa le chat à son image. Et bien entendu, il trouva que c'était bien. Et c'était bien, d'ailleurs. Mais le chat était paresseux. Il ne voulait rien faire. Alors, plus tard, après quelques millénaires, Dieu créa l'homme.

    Uniquement dans le but de servir le chat, de lui servir d'esclave jusqu'à la fin des temps. Au chat, il avait donné l’indolence et la lucidité; à l'homme, il donna la névrose, le don du bricolage et la passion du travail. L'homme s'en donna à coeur joie. Au cours des siècles, il édifia toute une civilisation basée sur l’invention, la production et la consommation intensive. Civilisation qui n'avait en réalité qu'un seul but secret : offrir au chat le confort, le gîte et le couvert.

    C'est dire que l’homme inventa des millions d'objets inutiles, généralement absurdes, tout cela pour produire parallèlement les quelques objets indispensables au bien-être du chat : le radiateur, le coussin, le bol, le plat à sciure, le pêcheur breton, le tapis, la moquette, le panier d'osier, et peut-être aussi la radio puisque les chats aiment la musique. Mais, de tout cela, les hommes ne savent rien. A leurs souhaits. Bénis soient-ils. Et ils croient l’être. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes des chats.

     

    Extrait des Contes Glacés de Sternberg, réédités cette année chez Mijade

     

    D'autres textes d'écrivains sur les chats:

    http://membres.lycos.fr/cld/chats.htm


  • Éric Dejaeger / Interview des femmes-chattes

     

    Lire INTERVIEW DES FEMMES-CHATTES d'Éric DEJAEGER

    sur son blog:

    http://courttoujours.hautetfort.com/

  • Yves Montand / Le chat de la voisine

    Sur des paroles de René Lagary (moins anodines qu'il n'y paraît lors d'une écoute distraite) et une musique de Philippe-Gérard (par ailleurs compositeur de musiques de film), cette chanson date de 1958. Ici interprétée par Yves Montand en 80 à l'Olympia.

    ...

    "Je n'serai pas l'empêcheur de déjeuner en rond
    A louanger la sueur qui brûle sur les fronts
    Je ne parlerai pas de l'ouvrier qui pleure
    La perte de ses doigts morts aux champs du labeur
    De la jeune fille fanée avant d'avoir aimé
    Je n'en parlerai pas, il vaut mieux glorifier

    Le chat de la voisine
    Qui mange la bonne cuisine..."

     

  • Jacques Prévert / Le chat & l'oiseau

    Un village écoute désolé
    Le chant d'un oiseau blessé
    C'est le seul oiseau du village
    Et c'est le seul chat du village
    Qui l'a à moitié dévoré
    Et l'oiseau cesse de chanter
    Le chat cesse de ronronner
    Et de se lécher le museau
    Et le village fait à l'oiseau
    De merveilleuses funérailles
    Et le chat qui est invité
    Marche derrière le petit cercueil de paille
    Où l'oiseau mort est allongé
    Porté par une petite fille
    Qui n'arrête pas de pleurer
    «Si j'avais su que cela te fasse tant de peine,
    Lui dit le chat,
    Je l'aurais mangé tout entier
    Et puis j'aurais raconté
    Que je l'avais vu s'envoler
    S'envoler jusqu'au bout du monde
    Là-bas où c'est tellement loin
    Que jamais on n'en revient
    Tu aurais eu moins de chagrin
    Simplement de la tristesse et des regrets.»

    Il ne faut jamais faire les choses à moitié.

  • Thomas Fersen / Le chat botté

    Il s'agit moins ici de chat-botté que de pieds parfumés tant, chez Thomas Fersen, les univers se téléscopent... Écoutez les paroles de la chanson dont voici deux extraits: 

    "Je travaille au "Chat Botté"
    Dans le centre-ville,
    Je vends l'hiver et l'été,
    des mules en reptile"
    [...]
    "Je surveille au "Chat Botté"
    Derrière mes lentilles,
    Au rayon des nouveautés,
    Une longue fille,
    Elle regarde les savates
    Et puis finalement
    Elle me dit qu'elle convoite
    Les mules en serpent.
    Elle me confie son pied nu
    Comme à une soeur.
    Il est fin, petit, menu,
    Bref, sans épaisseur.
    Je le respire, je le flaire,
    Enfin je le hume,
    Je voudrais mettre sous verre
    Ce qui le parfume."
    ...

  • Charlotte Gainsbourg + Jean-Pierre Ferland / Le chat du café des artistes

    Repris par Charlotte Gainsbourg sur son dernier album, ce titre de Jean-Pierre Ferland est extrait de Jaune (1970), l'équivalent québécois de L'Histoire de Melody Nelson de Serge Gainsbourg. Voici les deux versions.


     

  • Le chat & le silence

    Le chat noir se tenait à proximité du silence. Chut. Personne ne pouvait l’approcher, le chat, de peur de réveiller le silence qui dormait à poings fermés. Mais dormait-il, le silence, ou faisait-il semblant, prêt à se répandre en cris, sous le regard courroucé du chat, avec ses griffes sorties de ses pattes de velours. Prêtes à vous tirer le sang.  Quel carnage ! Quel vacarme ! Quelle dépense d’énergie, quel horrible bilan carbone ! Et dire que tout cela eût pu rester en l’état, le chat calme et le silence endormi. D’ailleurs qui a dit que cela s’était passé ainsi ? Personne ! Personne ne l’a dit. Le silence est resté tranquille sous la garde immobile du chat noir et quand je suis parti, ce fut sur la pointe des pieds, tout doucement, sans faire de bruit.