Le concombre

images?q=tbn:ANd9GcTo8UO7ay6ffOp_Ayf_RTQ5Hn0RBifENzCMeZ2Nzmzz51rRxEsV5gSamedi soir, j’ai voulu restaurer l’honneur du concombre, sali par une odieuse campagne de calomnie. J’ai entonné sur l’air de l’Hondelatte’s song, Dr House c’est pas Mickey Mouse : « l’concombre, c’est pas une bombe ». J’ai placardé dans le hall de l’immeuble : Pas si con le concombre, N’faites pas d’ombre au concombre ou, moins heureux, j’en conviens, Du concombre jusqu’à la tombe.

La chef du syndic, qui est une carnivore acharnée, a débarqué furax, mes tracts à la main : « À cette heure [il était vingt-deux heures], rien ne permet d’affirmer que le concombre est  disculpé,  une enquête est en cours ». Refroidi, j’ai ravalé mon système de défonce, pardon : de défense, et jeté au compost les tranches vertes que je me proposais de distribuer lundi au bureau en guise d’apéritif. Ensemble nous avons partagé un carpaccio de boeuf servi avec un Pinot gris.

Au fond, oui, qu’ai-je eu à faire de redorer le blason de cette cucurbitacée ridicule, juste bonne à combler les cons, il y a de plus nobles formes à défendre.

Commentaires

  • Une blague beauf : "- Comment dit-on concombre en flamand ? - Vlaamsvlaamsbre."

    Vraiment nul...

Les commentaires sont fermés.