Diamanda Galas: la voix des Erinyes

Américaine d'origine grecque, artiste d'avant garde, Diamanda Galas, née en 1955 à San Diego, a travaillé depuis les années 70 avec John Zorn, Philip Glass, Terry Riley ou Iannis Xenakis. Sa tessiture vocale couvre 3 octaves et demie.

"Le deuil, la souffrance, le désespoir, l'humiliation, l'injustice sont des thèmes récurrents de ses compositions, qu'elle chante, ou hurle d'une manière qui évoque parfois la glossolalie. Son apparence, ses performances scéniques, volontiers provocatrices, alliés à ses engagements qui font d'elle une véritable activiste lui ont valu le surnom de « diva des dépossédés », lui donnant parfois un statut d'icône gothique." Wikipedia

Avec John Paul Jones (1994) 

Let my people go

http://diamandagalas.com/

 

Les commentaires sont fermés.