CONFIDENCES ET SOLITUDES de plus en plus courtes / Thierry RADIÈRE (éd. Jacques Flament)

confidences-et-solitudes-de-plus-en-plus-courtes.jpgDes nouvelles qui font du bien

Huit nouvelles (d’une quinzaine de pages pour la première à quatre feuillets pour la dernière) qui nous plongent au cœur d’une situation conflictuelle productrice d’une parole, d’un questionnement.

Un jeune père… Un homme marié harcelé par des images… Un otage qui débute une grève de la faim… Une jeune enseignante invitée par ses élèves à une fête estudiantine… Un écrivain occupé à réparer sa bicyclette apprend qu’il a le Nobel… Un viei homme qui va mourir relit les lettres d’amour de son épouse… un SDF écrivain fantôme… Un homme qui prend une tasse de thé en Angleterre…

Entre folie et raison, silence et souci de dire au mieux ce qu’ils ressentent, des êtres s’interrogent, des voix s’élèvent et on se surprend à penser comme eux, à coller à leurs tourments, leurs interrogations. 

 « Au fond, je n’éprouve aucun plaisir à communiquer avec mon entourage. »

« J’aurai toujours le sentiment de dire des choses sans importance ; de mal verbaliser ma pensée ; de raconter des banalités ; de manquer d’aisance… " 

« Je contrôle tout sous peine de ne plus répondre de moi, en cas de difficulté imprévue. »

« On s’offusque, on se plaint du niveau des élèves, mais qu’en est-il du nôtre, à nous, enseignants ? »

De lire cela et d’autres confidences, en écho à ce qu’on ressent au plus profond de soi, rassure et réconforte. Fait du bien.

On peut penser que ce sont là des réflexions propres à l’auteur ou qu’il a éprouvées en les écrivant ainsi que son personnage d’écrivain (dans Le cambouis) qui cherche « les vrais sentiments  (…) dans ses personnages ».

Avec un minimum d’effets, un maximum d’efficacité narrative, Thierry Radière nous accroche à une problématique, et la fait nôtre. Nul doute que cet art du récit, en prise directe avec le lecteur, est nourri des divers genres littéraires que pratique l’auteur avec tact, avec bonheur.

Éric Allard

----------------------------------------------------

Le site de l'éditeur (copier/coller le lien):

http://www.jacquesflament-editions.com/107-confidences-et-solitudes-de-plus-en-plus-courtes.html

confidences-et-solitudes-de-plus-en-plus-courtes.jpgOutre des nouvelles dans des revues jusque-là, Thierry Radière publiera en octobre 2014:

"Si je reviens sans cesse" ( recueil de poèmes), éditions Jacques Flament, collection paroles de poète.
 "Rivages intimes" ( récit poétique accompagné de photographies en noir et blanc de son ami photographe Marc Decros), éditions Jacques Flament, collection Images et mots.

La page Facebook consacrée à la parution de RIVAGES INTIMES:

https://www.facebook.com/events/262476963940720/?fref=ts (copier/coller le lien)

Les commentaires sont fermés.