L'AFFAIRE DE LA FAUSSE CEINTURE EXPLOSIVE SECOUE À NOUVEAU LE MILIEU ENSEIGNANT

15259978-alerte-a-bruxelles-l-rsquo-homme-a-la-fausse-ceinture-d-rsquo-explosifs-avait-tout-invente.jpg

Suite à l'interpellation le 21 juin 2016 vers 5 h 30 du matin près du centre commercial City 2 de Bruxelles d’un homme de 26 ans muni d'une fausse ceinture explosive composée de sel et de biscuits, de nombreuses associations d'enseignants et de parents d'élèves (déjà fort éprouvées par le niveau jugé bas des épreuves certificatives externes de fin d'année) voient là une nouvelle preuve que la transmission du savoir-faire est en nette baisse depuis le 22 mars et s'inquiètent à juste titre.

Leurs porte-paroles, Jean-Jacques Ouvalecol et Marceline de Montan-Sétèmieu s'expriment d'une même voix: 
" Jusqu'où va-t-on aller dans la composition de ceintures d'explosifs? Bientôt on y trouvera de l'aspartame et de la poudre de perlimpin!!!!!!!!* Profitons des jours blancs pour retravailler cette compétence: réaliser une ceinture explosive qui ne fasse pas honte à DAESH. "

Une histoire qui secoue à nouveau le monde de l’enseignement à la veille des vacances scolaires qui permettront, on s'en doute, de refaire le vide salvateur dans les cerveaux durement touchés.

 

* L'abus de points d'exclamation est le signe d'un burn-out proche voire d'un dérèglement mental (ndlr)

Les commentaires sont fermés.