CONFIDENCES DE L'EAU de PIERRE WARRANT

leuckx-photo.jpgpar PHILIPPE LEUCKX

 

 

 

 

confidences-eau-150x251.jpgUn beau livre de douceur, où la mer prend tous les accents et délivre un charme fou, d’enfance, de découverte.

Tissé de lyrisme quasi sentimental, le livre toutefois ménage d’autres accents : le « on » s’impose à la vision et les contours sont suffisamment flous pour favoriser d’autres lectures, quoique la psychanalytique s’impose : la poésie intime décline ses ferveurs et « tient en vie » ce grand bonhomme qui tutoie aussi bien la mer que les hauts cols.

Livre de confidences ? Oui, si l’on le lit avec ses images : « plages de l’enfance », « ce qu’il faut de larmes et de lumière » ou « au point d’écrire ce qui déchire », mais même là, la douce écriture de ce cher Pierre l’emporte sur le sang, la peur, l’effroi.

Le futur simple aussi lui convient pour énoncer ses attentes, et le conditionnel son projet : « reconnaître/ un chemin d’eau ».

J’aime beaucoup de ces textes, le tendre effleurement comme une caresse de mots qui épèle et la langue m’est proche par ses effusions maîtrisées :907113.jpg?132

Nous ne savons pas comment répondre

aux croix posées sur les cimetières (p.33)

Au bout du soir et de la mer

le peu sera le plus (p.44)

Le poète dit bien ce qui vibre en lui, sa quête, sa tristesse aussi « à séparer du noir de l’eau ».

Cette poésie fraternelle – sans doute comme un répons au manque – partage en nous l’eau et ses vagues, quitte à franchir « la page des falaises » ou à sentir « les étreintes suspendues/ d’un poème qui culmine ».

Un très beau deuxième recueil.

Pierre WARRANT, Confidences de l’eau, L’Arbre à paroles, 2016, 70p., 12€.

Le recueil sur le site de La Maison de la Poésie d'Amay

Le site de Pierre WARRANT, poète et photographe

 

RENCONTRE - SPECTACLE à la MAISON DE LA POÉSIE DE NAMUR les
21 & 22 OCTOBRE 2016 À 20.00
"Une soprano, une harpiste, un comédien et un poète - photographe se réunissent le temps d’un soir pour mettre en forme et en musique les "Confidences de l’eau".
Sur des textes du poète Pierre Warrant et des musiques de Monteverdi, Fauré, Rossini, Debussy, Ravel et Hahn, le comédien Jean Loubry et les musiciennes Clara Inglese et Alisée Frippiat vous invitent à un voyage au coeur des mots et des silences pour un spectacle multiforme, grave ou léger, qui vous transportera au fil de l’eau sur le ton de la confidence..."

Les commentaires sont fermés.