TAKE FIVE

La conservation de l'élégie

hands-as-star-300x300.jpg

 

Un acte vaut cinq dires.
Henry IV

En chaque sens sont les cinq autres.

Juan Ramon Jimenez

 

 

I

 

Sur un de tes doigts de pied

j’ai collé un riche sparadrap

pour le reconnaître

dans la foule des pieds de plage

sains et pauvres

 

 

II

 

Depuis que mon père est mort

il ne reconnaît plus les jambes des femmes

Par contre il peut dire sans se tromper

quelle racine de fleur ou d’herbe bonne

lui fait du rentre-dedans

 

 

III

 

Inutile de se mirer

dans le miroir

si on n’a pas lavé sa face avant

sept fois au moins avec l’eau

de ses propres reflets

 

 

IV

 

Ce perroquet caca d’oie

ne me dit rien qui vaille

la peine d’être rapporté ici

En revanche cet ara rouge et bleu

parle d’or et de peinture

 

 

V

 

J’ai enfermé dans ma boîte à musique

cinq notes violette 

Puis je l’ai enterrée

au cimetière des automates

sur une chanson lente

 

 

VI

 

J’ai dit tout ce que je savais

sur le théorème d’incomplétude de Gödel

mais c’était sans compter

sur le chat de Schrödinger dans sa boîte

qui me regardait d’un œil morne

 

 

 

VII

 

Dans la soute du Navire night

il y a mon étoile

celle que j’ai décrochée

lors de mon voyage en apesanteur

dans la profondeur de tes rêves

 

 

VIII


J’ai moins que tout autre

le droit de posséder mon corps

d’user de lui en félon en locataire

même si j’ai besoin parfois de réchauffer ma vie

à sa flamme vive

 

 

IX

 

J’ai bu le café fort de tes joies

avec le thé un peu amer de tes jambes.

Je peux maintenant goûter

toute la chaleur de la tasse

qui tient entre tes hanches

 

 

X


La poésie vient à celui

qui en éprouve le goût et l’envie

Ne dites pas que vous l’aimez

quand vous pensez seulement

à vous vautrer dans ses vers !

 

 

à suivre

Commentaires

  • Original !

  • Merci, Marcel!

Les commentaires sont fermés.