AMOUR DE LOCOS

Fantaisie ferroviaire

 

Je n’ai jamais voulu croire à la rencontre de deux locomotives.

Marcel Lecomte

 

Locomotive%20a%20vapeur%20accident%20de%20train.jpg

 

Des locomotives à vapeur

Qui s’accouplent sur les rails

Ce n’est jamais anodin

 

Cela fait un boucan d’enfer

Et plein de voyageurs

À balayer des voies

 

Dans un nuage de fumées

À concurrencer au moins

Dix mille fumeurs de joints

 

Avec un ministre des Transports mécontent

Voire très en colère

Voire mis en dispo sur le champ

 

Et des milliers de retardataires

Obligés de lire en attendant

Autant de romans de gare

 

Car ce n’est pas permis

De s’accoupler sur les rails

Quand on est loco

 

On peut le faire avec des wagons

Tant qu’on veut

Sans que ça choque

 

Ou bien en dehors des voies

Dans la froideur du dépôt

Là où personne ne vous voit

 

A l’abri des regards, on peut y aller à fond

Bouillaver, ramoner, queuter 

La loco de son cœur

 

Du moment qu’on n’écaille pas

Sa peinture ni ne déboîte

Le marche-pied

 

Car que serait une loco 

Qu’on ne saurait plus monter

Ni enfourner

 

Les commentaires sont fermés.