PAUL FURLAN: " JE NE SAVAIS PAS QUE J'AVAIS DÉMISSIONNÉ. "

588b143ecd70e747fb5a3e55.jpg

 

Ce vendredi 27 janvier, comme les autres jours de la semaine depuis juillet 2009, date de sa première entrée en fonction en tant que ministre, Paul Furlan s’est rendu à l’Elysette sans passer par la Maison communale de Thuin dont le personnel alarmé, ne le voyant pas, a cru à une démission en cascade voire à une dissolution pure et simple du PS dans le marasme de la Gauche européenne.  

Au 25/27 rue du Mazy, à Namur, Paul Furlan a salué Jean-Claude, Maxime, Paul… tous sont restés cois de le croiser aujourd’hui. Il s’est ensuite dirigé vers son cabinet pour s'étonner de la présence d’une nouvelle secrétaire, une Rocherfortoise bon teint, qui a demandé qui elle devait annoncer à Pierre-Yves Dermagne. Paul a souri, il a cru à une plaisanterie, à une maladresse de débutante… Il aurait même ajouté avec sa bonhomie habituelle: C’est la St Elio aujourd’hui  ou quoi? Car le grand St Elio, c’est connu, met parfois son noeud papillon à l’envers et le parti sens dessus dessous.

- Paul Furlan, c’est moi le ministre des Pouvoirs Pouvoirs locaux, de la Ville, du Logement, de l’Energie et… des Intercommunales florissantes uniquement pour ses dirigeants et administrateurs. Ministre, a-t-il répété, l’anagramme d’InterimS.

La secrétaire lui a alors fait doucement comprendre qu’il n’était plus ministre suite à sa démission de la veille. Elle lui a montré un article de journal attestant de ses dires. Paul Furlan a fait des grands yeux, il a bredouillé quelques paroles inaudibles avant d’énoncer clairement, comme se réveillant d’un mauvais songe : « Je ne savais plus que j’avais démissionné. » 

Aux dernières nouvelles, il ne serait pas encore arrivé à Thuin.

Il se murmure qu’il serait parti vers le Sud-Est, loin des grandes villes corrompues, en direction de la Famenne, là où se trouve la réserve de forces vives et immaculées du Socialisme en route vers le rose paradis de Éthique.

 

Commentaires

  • Mais j'y suis... son père ne s'appellerait-il pas Geppetto? Fabricant de coucous du Haut Adige et de marionnettes à nez obcènes? Je commence à comprendre... Et le grand escogriffe... mais oui, ne portait-il pas un noeud pap'?

  • Tu as tout compris, Edmée! ;-) Bon week-end!

Les commentaires sont fermés.