LE PALAIS DE MÉMOIRE d'ÉLISE FONTENAILLE

13332843_1113565728701097_3993885120564707459_n.jpg?oh=faa61a8caf62a6c11a8d05e2fb77a43e&oe=594195F1par Nathalie DELHAYE

 

 

 

 

9782253087366-001-T.jpeg?itok=lnS2tacfConte hypnotique

"Le palais de mémoire" est un conte étrange, une lecture troublante qui nous emmène en Chine au XVIIIème siècle.

On découvre Artus, Jésuite ayant perdu la foi, autrefois chassé de la Cour de Versailles, chargé d'enseigner l'art de la mémoire et la foi chrétienne aux jeunes Princes. Il a sous sa coupe Jade, jeune homme impétueux qu'il va falloir dompter, canaliser sur la connaissance.

Dur labeur pour Artus, mais petit à petit il gagne la confiance de Jade et lui fait découvrir des tas de choses, maîtrise sa pensée.

Nous cheminions à travers un désert livide et glacé, sans croiser âme qui vive. Parfois une fumée signalait une cahute en pierre ; une silhouette tracée à l'encre noire sur la neige passait, furtive, courbée sous le poids des fagots. Tout en chevauchant, nous buvions du vin de riz tiède pour nous réchauffer, à même la fiole que j'avais rangée sous ma selle, et que la chaleur de ma jument gardait tiède... Enhardis par le vin, nous récitions à deux voix un poème de Li Po, chacun une strophe, l'autre enchaînant ; je ne sais plus qui de nous deux commença, nous aimions tous deux d'un même amour le poète fou, épris de la lune, de l'amitié et des libations sans fin, et le connaissions par coeur...

La Chine de cette époque est très bien décrite, la Cité interdite délivre ses secrets, la Mandchourie à cheval offre ses plus beaux paysages.

La plume est fine, l'ambiance feutrée, emplie de volutes d'opium, les désirs et les plaisirs se mêlent, les tabous s'envolent, ce conte nous emmène dans des contrées étranges, assez perturbant, sulfureux, Artus ouvre son palais de mémoire pour un ultime partage.

On peut s'interroger sur cet enseignement singulier, sur le pouvoir du "précepteur" sur son élève, sur les résultats et les conséquences de cette emprise, ou se laisser emporter pour quelques heures, simplement, par ce conte hypnotique.

Le livre sur le site de Calmann-Lévy

En savoir plus sur Élise Fontenaille

Les commentaires sont fermés.