LA PART DES NUAGES de THOMAS VINAU

13332843_1113565728701097_3993885120564707459_n.jpg?oh=d5b508cd5aeee42ef25fe214fd43cc50&oe=59B83CF1par Nathalie DELHAYE
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
9782264069436.jpg
À fleur de peau
J'avais découvert Thomas Vinau avec Ici, ça va, et poursuivi par Nos cheveux blanchiront avec nos yeux. J'ai voulu continuer avec son troisième roman, La part des nuages, avant d'entamer les oeuvres poétiques, à proprement parler, de cet auteur.

Joseph est un papa divorcé, et vit avec son petit garçon, Noë. Il travaille dans une bibliothèque, sans plus de passion, et se consacre entièrement à son petit bonhomme. La vie est belle et simple, jusqu'au jour où Noë part pour les vacances chez sa mère...
 
Cette fois, Joseph supporte mal l'absence de son fils, et sombre dans des pensées profondes et un état second, lesquels font resurgir de vieux démons.
 
Thomas Vinau est un poète, cela se sent aussi dans ses romans. Il a le don d'ajouter le petit rien qui rendra la phrase plus belle, le sentiment plus fort, la douleur plus vive. Les tourments de Joseph sont relatés avec beaucoup d'émotion, le lecteur est appelé à les partager. La séparation du père et du fils devient hautement dramatique. Ce n'est plus l'enfant qui a besoin de son père, c'est tout à fait l'inverse, Joseph manque d'oxygène, cherche à maintenir la tête hors de l'eau, attendant comme il peut le retour de Noë, plus rien ne compte que lui.
 
Un livre à fleur de peau, certainement celui que je préfère jusqu'à présent, de cet auteur.
 

AVT_Thomas-Vinau_7410.jpeg

 

Les commentaires sont fermés.