• FRANCIS PICABIA: ART & APHORISMES

    03-16_RT_Picabia_6-800x400.jpg

    Francis Picabia naît à Paris le 22 janvier 1879, 82 rue des Petits Champs.
    C'est dans cette même maison qu’il meurt, le 30 Novembre 1953 (aujourd'hui rue Danielle Casanova).

    Durant les 74 années de sa vie, Picabia explore la plupart des mouvements artistiques de son temps, un exploit aussi exceptionnel que l’époque elle-même. 

    En savoir plus ici

     

    Sélection d'aphorismes et de tableaux

     

    Les moyens de développer l'intelligence ont augmenté le nombre des imbéciles.

     

    Une idée est intéressante si elle n'est pas imprimée.

     

    Si vous tendez les bras, vos amis les couperont.

     

    Dieu a inventé le concubinage. Satan le mariage.

     

    L'oignon fait la force.

     

    francis-picabia-trois-mimes.jpg

    Trois mimes, huile sur toile

    61,6 x 50,9 cm, 1936

    Collection privée

     

    La seule façon d'être suivi, c'est de courir plus vite que les autres.

     

    L'art est le culte de l'erreur.

     

    Toute conviction est une maladie.

     

    C'est un homme bon donc il passe pour un idiot. 

     

    Il n'y a d'indispensable que les choses inutiles.

     

    francis-picabia-hera-I.jpg

    Hera, huile, gouache, fusain et crayon sur carton
    103,4 x 74,9 cm
    1929

    Collection privée

     

    La propreté est le luxe du pauvre: soyez sale!

     

    Le seul uniforme possible est celui du bain de vapeur.

     

    Les hommes gagnent des diplômes et perdent leur instinct.

     

    Le diable me suit de jour comme de nuit car il a peur d'être seul.

     

    La sagesse n'est qu'un gros nuage sur l'horizon.

     

    francis-picabia-sphinx.jpg

    Le sphinx, huile sur toile

    131 x 163 cm
    1929

    Centre Georges Pompidou, Paris, France

     

    Je conseille aux idées élevées de se munir de parachute.

     

    L'art est un produit pharmaceutique pour imbéciles.

     

    Une femme qui a un enfant, c'est neuf mois de maladie et le reste de sa vie de convalescence.

     

    Les gens sérieux ont une petite odeur de charogne. 

     

    Ce qui manque aux hommes, c'est ce qu'ils ont, c'est-à-dire les yeux, les oreilles et le cul.

     

    francis-picabia-melibee-I.jpg

    Mélibée, huile sur toile
    195,5 x 130 cm
    1931

    Collection privée

     

    Ne cachez pas vos secrets dans votre derrière. Tout le monde les connaîtrait.

     

    Il faut vivre parmi les femmes, les hommes sont toujours trompés.

     

    Le succès est un menteur. Le menteur aime le succès.

     

    La vérité d'un homme, ce sont ses erreurs.

     

    Nos pensées sont les ombres de nos actions. 

     

    francis-picabia-otaiti-I.jpg

    Otaïti, huile sur toile
    217 x 151,5 cm
    1930

    Tate Gallery, Londres, Royaume-uni

     

    Les impuissants se prosternent toujours vers le passé. 

     

    Devant l'immobilité de la campagne, je m'ennuie tant que l'envie me prend de manger des arbres.

     

    Je n'ai pas besoin de savoir qui je suis puisque vous le savez tous.

     

    Le psychologue se nourrit exclusivement dans la conscience: moi, je ne veux qu'une inconscience impossible à acclimater.

     

    Le pape est l'avocat de Dieu. Dommage que son client soit mort.

     

    francis-picabia-villica-caja-I.jpg

    Villica caja, huile sur toile
    151 x 180 cm
    1929

    Collection privée

     

    Pour se sauver, il n'y a qu'un moyen: sacrifier sa réputation.

     

    Les hommes ont plus d'imagination pour tuer que pour sauver. 

     

    Il est plus facile de se gratter le cul que le coeur. 

     

    Il faut être nomade, traverser les idées comme on traverse les villes et les rues.

     

    Il faut s'exprimer uniquement avec soi-même, ce qui nous vient des autres est encombrant, incertain et surtout inutile.

     

    francis-picabia-corrida.jpg

    Corrida, huile sur toile
    75,2 x 104,8 cm
    1925-1927

    Collection privée

     

    C'est une lâcheté que d'applaudit à toutes les idioties que l'on nous montre sous prétexte de modernité.

     

    Qui est avec moi est contre moi.

     

    J'aime les êtres qui ressemblent aux inondations. 

     

    Les artistes sont le résultat de l'avarice de la nature. Le peu d'esprit qu'ils ont leur est donné par la méchanceté.

     

    Les idiots pensent que la mémoire fait partie de la connaissance et de la vie.

     

    francis-picabia-figure.jpg

    Figure, huile sur toile

    Collection privée

     

    Les enfants sont aussi vieux que le monde, il y en a qui rajeunissent en vieillissant, ce sont eux qui ne croient plus à rien.

     

    Le bonheur pour moi, c'est de ne commander à personne et de ne pas être commandé. 

     

    Ceux qui médisent derrière mon dos, mon cul les contemple.

     

    Il est plus dangereux de faire le bien que le mal.

     

    Plus on plait, plus on déplait.

     

    francis-picabia-udnie.jpg

    Je me souviens de mon cher Udnie, huile sur toile
    250,2 x 198,8 cm
    1914

    Museum of Modern Art, New-York, USA

     

    Qui est avec moi est contre moi.

     

    Ce que j'aime le moins chez les autres, c'est moi.

     

    Moi, je me déguise en homme pour n'être rien.

     

    Les hommes politiques poussent sur le fumier humain.

     

    Je n’ai jamais pu mettre de l’eau dans mon eau.

     

    francis-picabia-adoration-veau.jpg

    L'adoration du veau, huile et fusain sur toile
    106 x 76,2 cm
    1941

    Centre Georges Pompidou, Paris, France

     

    Je ne donne ma parole d'honneur que pour mentir.

     

    L'art est le culte de l'erreur.

     

    L'avenir n'existe pas quoique j'aille mieux.

     

    Il faut toujours que notre sexe fasse une ombre sur notre ventre.

     

    Je n'ai pas besoin de savoir qui je suis puisque vous le savez tous.

     

    francis-picabia-seins.jpg

    Les seins, gouache sur carton
    99,5 x 77 cm
    1924-1927

    Collection privée

     

    Le crime est une chose admirable, mais l'assassin me dégoûte.

     

    Il n'y a pas d'obstacles, le seul obstacle est le but, marchez sans but.

     

    Devant l'immobilité de la campagne, je m'ennuie tant que l'envie me prend de manger des arbres.

     

    Toutes les croyances sont des idées chauves.

     

    La justice des hommes est plus criminelle que le crime.

     

    francis-picabia-femmes-au-bulldog.jpg

    Femmes au bulldog, huile sur carton
    106 x 76 cm
    1941-1942

    Centre Georges Pompidou, Paris, France

     

    Mes pensées me disent où je me trouve ; mais elles ne m'indiquent pas où je vais.

     

    Craindre les sens, c'est devenir philosophe.

     

    Le seul uniforme supportable est celui du bain de vapeur.

     

    Je n'ose plus ouvrir les yeux si mes bras ne doivent plus jamais t'étreindre

    Je me repose sur l'oubli.

     

    francis-picabia-adam-eve.jpg

    Adam et Eve, huile sur toile
    200 x 110 cm
    1931

    Collection privée

     

    L'amour seul est désintéressé, le mariage ne l'est jamais.

    Si nous sortons de l'imbécillité de la politique, notre vie actuelle apparaît horriblement triste.

     

    Les humoristes sont les fleurs artificielles du comique, ils cèdent aux spectateurs.

     

    L'amour est un contact infectant par envoûtement, il veut tuer tout d'abord l'entourage de la personne aimée, puis, tout doucement, l'être chéri lui-même.

     

    Sur-femmes, sur-hommes, sous-femmes, sous-hommes, vos cheveux blanchiront et vos pensées resteront obscurité.

     

    francis-picabia-elegante.jpg

    L'élégante, huile sur panneau
    106 x 77 cm
    1942-1943

    Collection privée

     

    Notre phallus devrait être avoir des yeux ; grâce à eux, nous pourrions croire que nous avons vu l'amour de près.

     

    Je fuis le bonheur de peur qu'il ne se sauve pas.

     

    Tous les peintres qui figurent dans nos musées sont des ratés de la peinture; on ne parle jamais que des ratés; le monde se divise en deux catégories d'hommes: les ratés et les inconnus.

     

    Je surpasse les amateurs. Je suis le sur-amateurs; les professionnels sont des pommes à merde.

     

    Il faut communier avec du chewing-gum, de cette façon Dieu vous fortifiera les mâchoires; mâchez-le longtemps, sans arrière-pensée; puisqu'il aime votre bouche, qu'il sache à quoi elle sert! Vos langues tièdes ne sont pas à dédaigner, même pour un Dieu.

     

    Picabia-self-portrait-t.jpg

    Autoportrait, 1923

     

    Éloge funèbre de Francis Picabia par André Breton

    « Adieu ne plaise, il faut, pour de semblables funérailles, que chacun montre un heureux orgueil d'avoir connu un homme qui n'ait jamais éprouvé le besoin de se préoccuper des misères qui l'accablaient ... Mon cher Francis, allez-vous croire qu'un journal me prêtait bien de l'influence sur vous ? Nous savons bien que c'est tout le contraire qui est vrai. Vous avez été un des deux ou trois grands pionniers de ce qu'on a appelé, faute d'un autre mot, l'esprit moderne ... » 

     

    Le site officiel de Francis PICABIA

    Tableaux de Francis Picabia


    Entretien avec Georges Charbonnier


    Picabia au MOMA


    L'oeil cacodylate 

    images?q=tbn:ANd9GcSsyYhUpWkvNeCP8RiRGTgFH6ZPPoVy8TIuFCF_0avUaJYYioTa