ELISE ET LISE de PHILIPPE ANNOCQUE

13332843_1113565728701097_3993885120564707459_n.jpg?oh=a4624a0ca791f99180121b3d4ff7c825&oe=5A0756F1par Nathalie DELHAYE

 

 

 

 

 

72dpi-elise-lise_couv.jpgQuestions à choix multiples

C'est un peu dommage de lire enfin un ouvrage paru en début d'année, qui a déjà fait l'objet de multiples commentaires sur la toile et ailleurs, pour lequel les interprétations se multiplient, et qui plus est n'est pas facile au premier abord.

Mais c'est intéressant aussi de proposer une nouvelle approche, d'être moins dans l'analyse du texte, des références littéraires, des qualités d'écriture de l'auteur, de son amour des mots et de son jeu des mots.
Je prends le parti de parler simplement d'"Elise et Lise", et du sentiment qui ressort de ma lecture.

D'abord, Elise n'a pas de chance. Elle a une colocataire et amie qui est une véritable sangsue, de ces personnes qui vous font du charme, vous empapaoutent et finalement vous mangent tout entier. Car la Lise, c'est quelque chose. Elle débarque subitement dans la vie d'Elise, aime Elise, enfin, elle aime tout d'Elise, à un point tel qu'elle ne se gêne pas pour lui piquer ses fringues, pour s'immiscer dans sa famille, dans sa vie, pour... je n'en dis pas plus !

Et Elise, au début du moins, ne voit rien. Cette particularité m'a rappelé le "Pas Liev" de Philippe Annocque, Liev qui ne voyait rien, n'entendait rien, que j'avais envie de secouer parfois tant il était agaçant, pour le faire réagir, lui ouvrir les yeux. Avec Elise, c'est un peu la même chose. On a envie de lui dire de faire attention, de se méfier des sourires, des courbettes, de vérifier ses affaires, de ne pas être si insouciante et heureuse de vivre. ob_608ce3_philippe-annocque.jpg

Sûr que c'est encore une histoire qui tape sur les nerfs, une histoire simple pourtant, rien de spectaculaire, mais une étude profonde des êtres et de leurs côtés sombres. Avec un final qui laisse dubitatif, qui présente diverses options - l'une d'entre elles, d'ailleurs, me plaît particulièrement -, c'est un livre qui n'est en vérité pas terminé, qui offre au lecteur la possibilité de continuer l'histoire, ou de l'achever par tel ou tel moyen. 

Donc c'est une lecture assez dérangeante, comme vous pouvez le constater, qui ne laisse pas indifférent et qui apporte son lot d'interrogations... Avec des non-dits, du suspense, des suggestions, diverses interprétations, on veut savoir, on veut comprendre, et on peut tout imaginer. Se mettre à la place d'Elise, par exemple, ou de Lise, et voir un peu comment les choses pourraient évoluer... ou pas !

 

Le livre sur le site de Quidam éditeur

Philippe ANNOCQUE sur Quidam éditeur

Banni%25C3%25A8re%2Bhublots.png

HUBLOTS, le blog de Philippe Annocque

 

Commentaires

  • Hello Nath'

    Belle chronique ! Je vois Philippe bientôt à Belfort, j'achèterai ce livre. Je pourrai alors relire ta chronique pour voir si elle correspond à ma lecture, avec Philippe ce n'est jamais facile.

    Bisou

    Denis

Les commentaires sont fermés.