LA SOLITUDE DES ÉTOILES de MARTINE ROUHART

13332843_1113565728701097_3993885120564707459_n.jpg?oh=a4624a0ca791f99180121b3d4ff7c825&oe=5A0756F1par Nathalie DELHAYE

 

 

 

 

 

 

rouhart-solitude-des-etoiles.gifRetour aux sources

 

Martine Rouhart, de son phrasé poétique, nous conte l'histoire de Camille, assistante vétérinaire, qui n'a que pour amis les animaux dont elle s'occupe, et ceux du zoo que son logement côtoie...


   Sans amis Camille ? Oui, par choix. Aucune intrusion dans sa vie, jamais plus, surtout depuis le départ de son mari, prématuré, mort subitement. Elle erre comme une âme en peine, dans cette petite vie tranquille, n'en attend rien de particulier, et se terre dans un profond désarroi. Sa mère, seul véritable lien, lui semble trop vivante, trop extravagante, et ne n'entend pas sa détresse, absorbée par sa propre soif de vivre.

   Un jour, malmenée lors d'une intervention au travail, et à bout de ses incertitudes, Camille débraye et décide de s'éloigner, pour un temps, de cette sombre vie.

   C'est dans une petite maison perdue aux fins fonds des Ardennes qu'elle part se ressourcer, se retrouver face à elle-même, prendre du temps pour elle et compter les heures qui passent.

 

CXWOpkHv7pF_1HKLKyxXobPFOks.jpg

Martine Rouhart


   "La solitude des étoiles" nous emmène en voyage, un voyage intimiste et profond. Une exploration de l'âme et du coeur, une recherche existentialiste dont Camille éprouve le besoin, un regard assez dur sur ce qu'elle est, un questionnement sur ce qu'elle aimerait être et la surprise de ce qu'elle sera, sortie de cette retraite. Pour ce faire, la nature et tout ce qu'elle apporte d'apaisant, décrite en touches de couleur, vivante, majestueuse, dominatrice, changeante, qui semble envelopper cette femme toute entière et la prendre dans ses bras.

   Petit à petit Camille va changer, avoir d'autres préoccupations, connaître un gros bouleversement et se sentir renaître. 

   Les éléments la supportent, le ciel se révèle et la protège, les étoiles lui sont salutaires. Une rencontre fortuite l'aidera dans son cheminement de pensée, cet être étrange saura l'atteindre en se livrant, par petites touches, rendra petit à petit Camille vivante à nouveau. Comme une psychanalyse, en sorte, on vit en parallèle deux histoires compliquées d'êtres blessés par la vie, qui cherchent des bulles d'air pour respirer encore, qui attendent inconsciemment des lendemains qui chantent, des repères, dans cette profonde solitude qui les mine et les engloutit.

   Un livre touchant, l'écriture est belle, poétique, le thème est universel, chacun peut se retrouver dans ces phrases, dans cette quête de mieux-être.
   Un livre qui fait du bien... 

Le livre sur le site du Murmure des Soirs

 

Les commentaires sont fermés.