SOUVENIRS DORMANTS de PATRICK MODIANO

leuckx-photo.jpgpar Philippe LEUCKX

 

 

 

 

 

9782072746321FS.gifLes livres de Modiano deviennent de plus en plus brefs mais gardent la magie de l'arpenteur insatiable des terres d'adolescence à Paris. Le spécialiste des nomenclatures de patronymes comme puisés aux bottins d'antan sait comme pas un entortiller les fils de sa narration pour créditer son récit du maximum de vraisemblance. Pour mieux faire, il puise à grandes louches dans son propre passé (des dates qui correspondent, le narrateur est né à Boulogne-B. comme lui en 45; la mère est comédienne de seconde zone etc.)

"Souvenirs dormants" ou comment puiser (et épuiser) à la nasse de ces menus événements entre déambulations et activités insolites pour recréer un temps que les moins de cinquante n'ont pas pu connaître. On est en 58, en 64, en 67. Comme des fantômes ressurgis du passé, les personnages portent toutes et tous un passé qui les poisse : ici autour d'une secte (parisienne, puis savoyarde), des femmes croisées dans les cafés ou tout au fond d'une rue de banlieue, Geneviève Dalame, Madame Hubersen... Le narrateur a la manie de lister ses contacts, conservant des noms, des numéros d'immeubles, des numéros de téléphone...

Dormants, souvenirs toujours près de se réveiller à la conscience d'un narrateur hors pair dans la lecture de ce passé fécond, qu'il ne peut rattraper que par bribes.lead_large.jpg?1430152227

Magie d'une écriture d'une simplicité souveraine, jouant du kaléidoscope des événements recoupés pour tisser une toile proustienne autour de noctambules, puisque chez Modiano, on est oiseaux de nuits, dans des rues floues, de brouillard pour mieux relayer sans doute la brume des nostalgies enfuies.

L'incipit : "À cette époque, j'avais souvent peur du vide" annonce, de très loin, ces vertiges d'une narration somnambulesque qui conduit les personnages et les lecteurs au bord de vertiges insoupçonnés, que chacun(e) d'entre nous peut ressentir, face à son passé et à ces multiples rencontres d'un jour, d'une nuit, d'une époque, enfouies.

 

Patrick MODIANO, Souvenirs dormants, Gallimard, 2017, 112p.

Le roman sur le site de Gallimard

Le Réseau Modiano: Un site pour lire entre les lignes de Patrick Modiano

patrickmodianoa.ashx?la=en

Les commentaires sont fermés.