WAKOLDA de LUCÍA PUENZO

-PAXP-deijE.gif13332843_1113565728701097_3993885120564707459_n.jpg?oh=2d4104edb64fff1be9b511b4f735e774&oe=5AB096CApar Nathalie DELHAYE

 

 

 

 

 

81w7o9uyzvl.jpgLe loup dans la bergerie

Il est des livres achetés qui trônent sur la bibliothèque pendant des mois, sans que l'on sache réellement pourquoi. C'est le cas de celui-ci. Sans même lire la quatrième de couverture, la photo de la poupée au regard angoissant m'avait stoppée dans mon élan.

Ce livre nous plonge en Argentine, à la fin des années cinquante. De nombreux dirigeants nazis ont fui en Amérique du Sud, et ce pays en abrite, en accueille, en couvre sans plus de précautions. De nombreux sympathisants, voire nostalgiques, offrent leur concours à ces monstres. D'autres ferment les yeux, ou ignorent vraiment qui ils sont.

C'est le cas de la famille de Lilith, jeune fille de douze ans qui souffre de nanisme. Fraîche, pétillante et heureuse de vivre, elle ne tarde pas à attirer l'attention d'un homme, un prédateur, un scientifique, le meilleur scientifique allemand, comme disent certains, Josef Mengele. Manipulateur, il ne tarde pas à s'immiscer dans la vie de cette famille, touchant les cordes sensibles, flattant le père, Enzo, qui fabrique des poupées pour sa fille.21006394_20130516095314308.jpg

Plusieurs thèmes sont abordés dans ce livre.

D'abord le rôle de l'Argentine, pays protecteur des nazis en fuite, mais aussi pays ayant persécuté, parqué dans des camps de concentration et exterminé des populations entières d'Amérindiens, à la fin du 19ème siècle, un parallèle qui glace le sang.

Ensuite, le personnage de Mengele, ses actes, son esprit pervers, son don de manipulation, sa cruauté. L'auteure essaie de retranscrire ce qu'était cet homme, au travers de pensées plus sombres les unes que les autres, et relate l'emprise qu'il avait sur les gens qu'il cotoyait.

Et Lilith, personnage central de cette histoire, prête à tout pour grandir, gagner quelques centimètres, afin que les autres ne se moquent plus d'elle à l'école. Enfant touchante et obnubilée par le médecin (qui se prétend vétérinaire), elle se rend complice innocemment, totalement abandonnée à son prédateur.

Reste l'histoire des poupées, Herlitzka, jolie blonde presque parfaite, échangée contre Wakolda, poupée Mapuche qui détiendrait certains pouvoirs... 
L'Aryenne contre le Sang mêlé, de quoi offrir encore au lecteur matière à réfléchir.

Ce livre est dérangeant par les thèmes évoqués, troublant par une atmosphère pesante, et horrifiant par les faits relatés. Certes faits inspirés, puisque c'est un roman, mais la volonté de Lucia Puenzo de transmettre et raconter l'horreur n'est pas à démontrer.

Ce livre a été adapté au cinéma par l'auteure elle-même, "Le médecin de famille".

 

Le roman sur le site des Éditions Stock

Les romans de Lucía Puenzo

Bande-annonce du film tiré du roman

Les commentaires sont fermés.