LES BEAUX FILMS - Page 3

  • Fellini Roma

    L'inénarrable défilé de mode de l'Église catholique romaine dans Fellini Roma (1972) de Federico Fellini (musique: Nino Rota).


    JOYEUSES FÊTES DE PÂQUES!

     

     

  • Claude Berri (1934-2009)

    Claude Berri ne fut pas que le producteur à succès (plus récemment des Astérix et des Ch'tis) que tout le monde connaît ou bien le réalisateur heureux de Jean de Florette ou Manon des Sources au milieu des années 80. Il produisit aussi La graine et le mulet de Kechiche, La Reine Margot de Chéreau ou Tess de Polansky.

    Dans les années 60, après avoir reçu un Oscar pour son premier court-métrage et collaboré avec Pialat, il réalise plusieurs films d'inspiration autobiographique (qui rappellent la série des Antoine Doinel de Truffaut) à commencer par Le vieil homme et l'enfant, en 1966, avec Michel Simon.

    Au sommet de sa notoriété, en 1990, il n'hésite pas à jouer le rôle d'un exhibitionniste dans le dernier film de Serge Gainsbourg, Stan the flasher, avec lequel il avait déjà collaboré plusieurs fois. C'est Gainsbourg qui a composé la b.o. de Sex shop ou encore la musique du film Je vous aime qui comprend le célèbre duo, Dieu est un fumeur de havanes, interprèté avec Catherine Deneuve.

    On pourrait d'ailleurs trouver plus d'un point commun entre les deux hommes. Tous deux Juifs, difficilement cataloguables, passionnés d'art, à la fois secrets, timides et animés d'une volonté de toucher le plus grand nombre, avec un goût marqué pour la provocation (Berri réalise en 1972 Sex-shop et sera le producteur quatre ans plus tard du premier film de Gainsbourg, Je t'aime moi non plus).

    Voici deux liens pour revoir des images de quelques-uns de ses films.

    http://films7.com/cat/tags/claude-berri

    http://www.youtube.com/watch?v=7U0wAW17V_U&feature=related

    Voir aussi le bel article de Pierre Assouline (signalé par Fr. Chatelain sur son blog):

    http://passouline.blog.lemonde.fr/2009/01/12/pour-saluer-claude-berri/

     

  • Les plages d'Agnès: "Une idée de partage"

    Agnès Varda, réalisatrice de films inoubliables (Cléo de 5 à 7, Sans toit ni loi, les Glaneurs et la Glaneuse) sort, à 80 ans, un nouveau film singulier: "Les plages d'Agnès"

    Extraits de son interview aux Inrockuptibles:

    "Ce que je recherche de toute façon, c'est toujours des rapports avec les spectateurs, inventer des relations (...) où les gens échangent leurs places pour écouter les témoignages (...). C'est une idée de partage. C'est un mot un peu lourd, le partage, mais c'est quand même de ça qu'il s'agit. On crée pour que les gens se mettent en état d'émotion avec ce qu'ils ont vu ou entendu, et que ça remonte à moi, et que ça reparte vers eux. Toutes sortes d'émotions. Les peines et aussi le rire et le sourire.

    Je déteste ceux qui disent: "Ce sont mes enfants, je les connais comme si je les avais faits." Non, justement. Ils gardent leur part secrète, leur quant-à-soi. La sagesse, je parle de sagesse, moi qui ai été toute folle... La sagesse, c'est peut-être d'accepter qu'on n'atteint jamais tout à fait l'autre. Aimer sans prétention. On partage, on communique, on s'aime mais on ne comprend jamais tout à fait. Ce qui est beau."

    Voir les deux bandes-annonces:

    http://cinema.tf1.fr/cinema/bandesannonces/0,,4181110,00-les-plages-d-agnes-la-bande-annonce-.html