Blog buster

  • LE BEAU BLEU ÉBLOUI DE LA NUIT

    01dc6c9e8924a32308f822e928bacd5d.jpgLe beau bleu ébloui de la nuit, un poème d'Eric Allard de 1991, est à lire sur l'excellent blog de Stéphane Chabrières, Beauty will save the world

    Et aussi sur Paperblog

  • ÉRIC ALLARD, Entre hier et demain, sur L'ARDENT PAYS

    ob_245aa2_sector125216.jpgAndré CAMPOS RODRIGUEZ me fait l'honneur et le plaisir de m'accueillir avec cinq textes inédits dans son ARDENT PAYS.

     

    Pour découvrir le blog et les autres invités (Zéno Bianu, Yves Bonnefoy, Rio Di Maria, Sandra Lillo, Jean-Marie Liénard, Didier-Louis Noregral...):

    L'ARDENT PAYS

     

  • L'ANTHOLOGIE DU POISSON PILOTE

    Dans l'ANTHOLOGIE DU POISSON PILOTE, lisible sur son blog, Denys-Louis COLAUX propose à des auteurs de se présenter en quelques lignes, de livrer un poème inédit et de proposer un texte d'un poète de leur choix.

    Découvrez les choix de poèmes et de poètes de Pierre PERRIN, Géraldine ANDRÉE, Jo HUBERT, Claude MISEUR, Claude DONNAY, Thierry RADIÈRE, Philippe LEUCKX... et Éric ALLARD.

    2125420979.3.jpg

  • Un relais

    images?q=tbn:ANd9GcTCzzBxUkwvKniDs27VPXZUoV3l7LRea5M9QbTvIVG0d46bq48G63aDUQUn post récent, celui de mes dix petits poèmes, relayé avec bonheur sur le blog de Denys-Louis Colaux avec un texte d'introduction. Merci!

     http://denyslouiscolaux2.skynetblogs.be/archive/2013/05/16/eric-allard.html

    Le blog généreux de Denys-Louis COLAUX, avec ses nombreux coups de coeur littéraires, musicaux et artistiques, toujours richement illustrés. 

    http://denyslouiscolaux2.skynetblogs.be/

  • Cycloperies (hommage à Marcel Mariën)

    On ne quitte pas Ulysse et la Grèce tout de suite avec les Cycloperies d'Éric Dejaeger...

    2395568050.jpg

    L'introuvable (1937) de Marcel Mariën

    01. Un cyclope bien élevé ne se fourre jamais le doigt dans l'oeil en public

    02. Ce cyclope de bas Q.I. est amoureux d'un oeil-de-boeuf

    03. Chez l'oculiste, le cyclope paie demi-tarif. C'est chez le marchand de lunettes qu'il douille un max.

    04. La cyclope dépense peu en mascara, ricil et fard à la paupière.

    05. Le cyclope est avantagé au tir à l'arc: il ne doit pas fermer un oeil.

    Voir la liste complète qui comporte 45 entrées sur le blog d'Éric: Court, toujours!

    http://courttoujours.hautetfort.com/archive/2012/07/18/cycloperies.html

    Blog sur lequel on trouve aussi les textes courts en prose ou en vers de l'auteur de La Saga Maigros (C.I. éditions), ses irréflexions en forme d'apophtegmes, ses "listes potachères" de même qu'une recension des principale revues de littérature et de poésie francophones sans oublier ses lectures.

    Lire l'article de Pierre Maury sur La saga Maigros dans Le Soir des 20, 21 et 22 juillet 2012 (en regard de Dr House aux Francos de Spa!):

    http://cactusinebranlableeditions.e-monsite.com/medias/files/la-saga-maigros-1.pdf

     

     

     

     

  • FIÈVRES de Denys-Louis COLAUX

    Sur des photographies de Philippe BROUSSEAU, de superbes textes en prose de Denys-Louis COLAUX

    Sanction Immédiate - Les Impassibilités de la Passeuse - La Belle dormante - Coco Baronne - La Belle Ailée

    L'apparition bleue - La Belle Hélène - La Considérable Gifle - La Porteuse d'Yeux - La Sylphide - La Hurleuse - La Nouvelle Squaw - La Vapeur de la Passion - L'En Allée - Le Cri Rouge

    LA DORMANTE 

    1772326853.jpg


    Là-bas, une femme qui dort n’est jamais une femme qui dort. C’est une femme qui écoute le granit, la pierre, la cathédrale encore dispersée. C’est une femme qui recueille le gémissement du temps, qui en capte les flux pulsés par un cœur qu’elle est la seule à percevoir. Là-bas, une femme qui dort est une femme qui s’étend dans le bain tiède de sa beauté et, sans se séparer d’elle, la répand comme une rumeur. Là-bas, une femme qui dort est une femme qui se méfie du lait qu’il faut brasser dans le café de la nuit. Là-bas, une femme qui dort est une femme qui, pour noyer les indices, verse du porto dans la nuit. Là-bas, une femme qui dort est une femme qui dort là-haut, qui écrase son bout filtre au cendrier des soleils mouillés. Là-bas, une femme qui dort capture au lasso de sa langue le baiser rouge de la fraise. C’est une femme, là-bas, quand elle dort, qui lessive les suaires de ses fantômes favoris et écaille le tain au miroir bleu de ses phantasmes. Là-bas, une femme qui dort tient une lampe allumée, une lanterne qu’elle balance et qui hèle les épaves des caravelles. Là-bas, une femme qui dort est une femme qui lit à l’écran clair de ses paupières. Là-bas, une femme qui dort est une femme qui dompte l’animal noir de son sommeil. C’est, là-bas, une femme nichée dans la sciure de sa forêt, dans l’ouate de son ciel, dans les étincelles de son jour suspendu. C’est, là-bas, une méfiante eau qui dort dans le trouble de sa navigation. Une femme qui blanchit la feuille noire de son rêve, tend la main vers le commutateur du réel, traverse un dimanche de nef et de solitude. Là-bas, une femme qui dort n’est jamais une femme qui dort.

    Mais aussi NEUF CORPS CELESTES, LIVRET ROCOCO et ALBUM BAROQUE: des poèmes ou chansons sur des photographies de Philippe Brousseau

    A lire et à voir ici:

    http://denyslouiscolaux.skynetblogs.be/

  • Ces visages...

    ces visages 

    ne vieilliront pas

    désespoir

     

    sur le blog HAÏKU MINIMALISTE
    Voyages, avec Mop, dans les formes poétiques brèves

    voir la nouvelle page d'accueil 

    http://haiku-minimaliste.blogspot.com/

  • La vérité sur Jean-Philippe Toussaint

    100px-Br%C3%A9sil-Fairelamour-2005.jpgJean-Philippe Toussaint qui sortira deux nouveaux livres en mars et aura carte100px-Pays-Bas-Fairel'amou-2004.jpg blanche au Louvre (du 8 mars au 11 juin) possède un nouveau site axé autour de sa trilogie japonaise: Faire l'amour, Fuir, La vérité sur Marie.

    On y trouve divers états des textes, des plans, brouillons, revues de presse, vidéos, couvertures de ses livres traduits...

    http://www.jptoussaint.com/index.html

     

    J.-P. Toussaint parle de son prochain livre, L'urgence et la patience, à paraître en mars chez Minuit 

  • Éric Chevillard, L'autofictif

    Éric Chevillard, tient depuis trois ans un blog sous la forme d'un triple billet journalier de textes courts, aphorismes, (simili) haïkus. 

    1499 (mardi 21 février 2012)

    - C'est qu'il faut en coudre, des paupières, pour se faire un bon pyjama!

    Voici tout ce que le tueur en série Frankie Pâtisson, dit le Dormeur, a trouvé à dire pour justifier ses six cent vingt-trois meurtres.

     

    bêtement cloué sur la piste

    l'avaleur de sabre

    contorsionniste

     

    (Nous apprenons à l'instant l'évasion de Frankie Pâtisson, dit le Dormeur. L'homme est dangereux, il lui reste à faire les manches.)

     

    1498 (lundi 20 février 2012)

    Il avait la certitude que la postérité rendrait justice à son oeuvre et cela l'aidait à supporter l'insuccès de ses livres et l'indifférence qui accueillait chacune de ses publications. Enfin, il mourut. Et, cinq ans après sa mort, son éditeur pilonna le stock de ses livres jusqu'au dernier exemplaire. L'espoir d'une réhabilitation posthume était nul désormais. Or, à sa grande surprise, il devait admettre qu'il s'en foutait.

     

    je voulais un hamster

    tchac tchac

    pas un lapin

     

    Cette vierge facile se refuse à tous les hommes sans exception!

     

    Le blog d'Éric Chevillard:

    http://l-autofictif.over-blog.com/

     

    La littérature à la hussarde (à propos de Mufle d'Éric Neuhoff), par E. Chevillard:

    http://www.lemonde.fr/livres/article/2012/02/16/la-litterature-a-la-hussarde_1643995_3260.html

     

    Un génie est mon ami, par Pierre Jourde

    http://pierre-jourde.blogs.nouvelobs.com/eric-chevillard/

     

    Démolir Chevillard, par Frédéric Beigbeder

    http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2011/02/26/01006-20110226ARTFIG00583-demollir-chevillard.php


  • Les irréflexions d'Éric Dejaeger

    Elles tiennent en une phrase et n'épargnent rien ni personne. Mais en y mettant les formes.

    Régulièrement 5 nouvelles irréflexions viennent réjouir le visiteur du blog.

    Une de circonstance: Ne dites pas "Il craint le froid", dites "Il est frighorrifié".

    http://courttoujours.hautetfort.com/

  • Les éditions GROS TEXTES ont 20 ANS!

    cairns-10.jpgEn tapant sur 

    http://grostextes.over-blog.com/

    vous aurez des infos sur Gros Textes qui a eu 20 ans au solstice d’hiver. Ça vaut bien deux chansons. Manu Galure et Léo Ferré


    L’hiver est proche de la lumière », c’est le magnifique titre de la parution du solstice d’hiver 2011 et dernier ouvrage de l’année, écrit par Denise Destin.


    Et puis nous passons en 2012.

    "Depuis le début de l’année est paru le numéro 10 de la revue Cairns qui colle au thème du printemps des poètes « Enfances ».


    On trouve également sur le blog des infos sur une publication fort originale de Morgan Riet (avec plein de dessins de Matt Mahlen).


    Un bouquin génialement déjanté d’Isabelle Pinçon « on passe à quelque chose » et une suite décoiffante de Vrac (ouvrage publié en 2010) par la truculente Sophie Braganti (« Trac » publié donc en 2012). Et c’est pas fini… Enfin si pour aujourd’hui.

    Braganti.jpgNon, j’ai retrouvé dans un carton quelques bouquins de l’immense Lawrence Ferlinghetti (bon si vous ne connaissez pas tapez son nom sur internet) « Un luna-park dans la tête » que nous avions publié à la fin du siècle dernier (même pas jaunis et tout fringants). Ils coûtaient 50 F (francs pour les jeunes). Si vous êtes passés à côté à l’époque, il est encore temps de se procurer ce petit chef d’œuvre. On les fait à 5 € (si vous ajoutez 1 € pour le port c’est sympa).


    Je viens aussi de refabriquer 100 exemplaires de « huit bouffées de sagesse papaoute », un petit bijou best-seller (à notre niveau) signé Karin Huet, ce petit précis pamphlet ethno imagino philosophico de bon sens qui m’a fait penser à Joseph Delteil quand je l’ai lu et décidé de le publier, coûte 8 €. Il est aussi présenté dans le publication 2010.


    Yves Artufel

    http://www.grostextes.com/



  • Moldavie, le pays des lectrices sexy

    Sur son blog, Journal d'un écrivainhttp://www.marclefrancois.net/article-moldavie-le-pays-des-lectrices-sexy-97250541.html

    Marc Lefrançois nous apprend l'existence de Je lis donc je suis sexy en ces termes:

    Alors qu’en France, pas grand chose ne semble être fait pour donner envie aux gens de se remettre à la lecture, on ne peut qu’apprécier cette astucieuse initiative de deux jeunes et séduisantes Moldaves, Sandra Cojocaru et Ionela Costachi, pour promouvoir la lecture dans leur pays.

    Elles ont donc commencé par créer une page Facebook avec un slogan qui ne peut laisser indifférent aucun roumanophone : « Citesc, deci sunt sexy ! »

    Je lis, donc je suis sexy !

    « En opposition à la perception générale, la lecture n’est pas quelque chose de honteux et lire dans un endroit public est tout à fait normal. Il est temps de changer le comportement des jeunes qui n’apprécient pas la lecture en leur montrant l’exemple. En réunissant nos forces, nous pourrons faire progresser notre société. »

    Ces deux sympathiques lectrices s’efforcent donc de faire quelque peu changer les mentalités. Après avoir lancé leur campagne officielle dans une librairie de Chisinau (la capitale, prononcez « kichinaou »), elles ont organisé plusieurs Flash-mobs qui ont mobilisé plusieurs centaines de personnes et continuent à faire partager leur passion à travers différents médias.

    Une très belle initiative qui ne peut que me toucher et me réjouir, puisque je vais probablement passer une partie de mes vacances dans ce beau pays ! Je pourrais peut-être alors y lancer mon propre mouvement : Scriu, deci sunt sexy ! M.L.

    Le blog:

    http://citescsuntsexy.blogspot.com/

    La page Facebook:

    http://www.facebook.com/groups/128949540449372/


  • Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la philosophie sans oser le demander

    En ce début d'année, après avoir fait bombance et le plein de bonne chère, vous souhaitez peut-être ragaillardir votre esprit. Pour commencer, vous pouvez suivre avec fruit les leçons de philosophie que distille avec un souci évident de pédagogie et non sans humour Jean C. Baudet sur son blog.

    Extrait de la leçon 006: "La philosophie est fille du nombre et de la figure. Le nombre est le fruit du besoin de manger. La figure est le produit du désir d'aimer."

    Philosophie 001 - Le départ

    Philosophie 002 - Thalès de Millet

    Philosophie 003 - La physique

    Philosophie 004 - Les éléments

    Philosophie 005 - Les dieux

    Philosophie 006 - Les nombres

    Philosophie 007 - Pythagore de Samos

    Philosophie 008 - La mathématique

    (à suivre)

    http://jeanbaudet.over-blog.com/article-philosophie-006-les-nombres-95923917.html

  • Trois façons de dynamiter l'info

    Les "vrais journaux" façon collage surréaliste (voir ci-dessous) sur le blog, Rapports de nuits, d'Hélène Dassavray

    http://helene.dassavray.over-blog.com/categorie-12166051.html

    En 13 lignes, pas une de plus

    http://www.13lignes.be/

    Chaque jour, toute l'actualité du monde en une phrase: revue de pressé par Yann Kukucka

    http://revuedepresse.blogs.liberation.fr/

     

    LE VRAI JOURNAL du Libération du 19/11/2011 par Hélène Dassavray

     

    poeme-rasoir--libe-19-nov-11-copie-1.jpg

     

  • Le portrait peint qui fait la différence

    Patricia-vinciane1.jpgPeintre, décoratrice, femme multiple etc., Patricia Mignone est aussi une infatigable voyageuse qui met à profit ses expéditions pour des visites d'expositions, de sites, d'artistes en tout genre.

    Elle se consacre actuellement au portrait peint, qu'elle réalise à partir de ses photos.

    De plus, elle nous régale sur son nouveau blog de ses billets (dans la section Quoi de neuf) dans lesquels, pour ne citer que les derniers, elle nous entretient de l'art brut selon Brunetti (vidéos à l'appui), du grotesque en art etc. Lire son billet narrant sa rencontre avec Jude Law au Whitney museum de New York face à des De Kooning...

    Voir ses billets, sa galerie, son parcours, sa future exposition (en mai, à Jodoigne) sur Patricia Mignone, le portrait peint qui fait la différence.

    http://www.patriciamignone.com/

     

  • Cinq mots: mop's

    De la poésie en cinq mots, est-ce possible?

    Visitez Cinq mots: mop's

    "Les Mop's sont des " moments of perception", des poèmes minimalistes écrits sous la contrainte à la façon de l'OuLiPo."

    http://abacules.blogspot.com/