Entretiens

  • Vladimir NABOKOV à APOSTROPHES le 30 mai 1975

    Date: 30 mai 1975

    Heure: Vers 21 h 45 

    Durée de l'émission: 1h 01 min 35 

    Particularités de cette émission: "Un an avant la mort de Vladimir Nabokov, Bernard Pivot le reçoit sur son plateau. Il l'a rencontré quelques temps avant en Suisse, assez hardi pour lui demander une interview alors que tout le monde lui expliquait que l'auteur de Lolita n'en donnait plus du tout. Nabokov a donc accepté, mais à une condition secrète: toutes les questions lui auront été posées par avance, par écrit, et toutes les réponses qu'il fera auront été rédigées par lui: il ne fera que les lire en direct. Il cache ses fiches, et fait semblant de chercher l'inspiration, de temps à autres, avec une feinte hésitation.

    Pivot prétend aussi lui verser du thé, alors qu'il lui sert de l'alcool, lui demandant régulièrement: «un peu de thé Monsieur Nabokov?» Parce qu'une heure sans alcool était un peu trop à supporter pour l'écrivain."

    Résumé de l'émission (sur le site de l'INA):

    Emission spéciale consacrée à Vladimir NABOKOV à l'occasion de la sortie de son dernier roman "Ada ou l'ardeur" (Editions Fayard).

    Vladimir NABOKOV, qui s'exprime en français, évoque sa vie, la Russie, son goût pour les langues et sa carrière d'écrivain.  

    Gilles LAPOUGE retrace l'oeuvre de NABOKOV : "Lolita" est l'oeuvre la plus célèbre, "La défense Loujine", "Pnine", "La chambre obscure", "autres rivages".

    NABOKOV parle de ses origines assez cosmopolites, il est né en Russie, avait une grand-mère allemande, passait ses vacances d'été en France. Il décrit les paysages de Saint Petersbourg où il a vécu avant la révolution russe. Sa langue reste le russe mais il ne regrette pas "sa métamorphose américaine" et la syntaxe de la langue française ne lui permet pas certaines libertés qu'il prend avec le russe ou l'anglais. Il parle de son apprentissage du français, à 12 ans il connaissait les poètes français, cite VERLAINE. Après des études à Cambridge, il a commencé l'écriture de nouvelles, à Paris et à Berlin entre 1922 et 1939. Il a écrit 10 romans en russe entre 1925 et 1940, 8 romans en anglais. En 1940 il est parti en Amérique où il a enseigné la littérature russe. - Il donne sa définition du roman : c'est avant tout une excellente histoire. Ses meilleurs romans ont plusieurs histoires qui s'entrelacent.

    NABOKOV parle de "Lolita", du succès de livre. L'aspect physique et l'âge de la nymphette ont été modifiés par des illustrations dans certaines publications. - Gilles LAPOUGE parle du dernier roman de NABOKOV, "Ada ou l'ardeur". NABOKOV parle du personnage d'Ada. On retrouve dans "Ada" le goût de NABOKOV pour les papillons. Extrait d'un reportage en noir et blanc de Daniel COSTELLE montrant NABOKOV en 1967 chassant les papillons. NABOKOV parle de la nature, de l'utilité de la protection des espèces rares, des papillons. NABOKOV parle également du jeu d'échecs, des grands joueurs d'échecs comme RUBINSTEIN. NABOKOV n'aime pas les écrivains engagés. Il parle de FREUD, dont il trouve les livres comiques. Il n'aime pas FAULKNER.


     

    Retranscription intégrale de l'entretien:

    http://alain-andreu.over-blog.com/article-interview-nabokov-pivot-1975-77536742.html


    Vladimir Nabokov (1899 -1977) 

    yousuf-karsh-vladimir-nabokov-1899-1977-3-november-1972.jpg

  • "L'Album" de Bernard Tirtiaux

    51ul%2Bp4MgpL._AA115_.jpgUn beau portrait de l'homme multiple qu'est Bernard Tirtiaux, sur Télévesdre, filmé dans son atelier de Martinrou.

    http://www.televesdre.eu/site/_l_album_bernard_tirtiaux_ecrivain_et_maitre_verrier_diffuse_le_14_03_2011_-6649-999-138.html

  • Gainsbourg: dernière interview

    C'était le 14 novembre 1990, rue de Verneuil. Il casse sa pipe le 2 mars 1991.

    I

    II

    III

    IV

  • Georges Brassens & René Fallet dans Les livres de ma vie

    Georges Brassens & René Fallet face à Michel Polac dans Les livres de ma vie en 1967

    I

    II

    III