MAUX d'ÉCOLE, VICES d'APPRENTISSAGE & AUTRES CALAMITÉS SCOLAIRES

  • LA VIE DES ENSEIGNANTS et autres fictions édifiantes

    ordre-enseignant.jpg

     

    La vie des enseignants

    Dans cette école, soit les enseignants étaient accablés de travail, soit ils adoraient leur métier: ils ne quittaient plus leur classe, même en fin de journée, même durant le week-end… De telle sorte qu’ils en vinrent à vivre dans leur établissement, à y manger, à y dormir, à y abandonner leur véhicule... L’équipe technique était sollicitée partout pour aménager de quoi leur faciliter la vie au quotidien. Dans un premier temps, leurs amis et conjoints vinrent les visiter dans la salle de gym aménagée en salle de visite, puis ils se lassèrent et on ne vit plus de personnes extérieures à l’établissement.

    Le soir, après les cours de remédiation, les préparations de leçon et les études des points du programme (appelés compétences dans certains pays barbares), ils se réunissaient en salle des profs pour jouer aux cartes ou aux échecs et au cyber média pour regarder un film en streaming. (On leur avait dit que le cyber média était l'avenir, et l'anglais, la langue de l'avenir.) Ils avaient acheté un barbecue électrique avec l’argent de la prime syndicale qu’ils ne payaient plus... Ils commencèrent par nouer des relations plus intimes et par se reproduire entre eux. Des enfants naissaient qui étaient pris en charge par des éducateurs spécialisés. Les syndicats ne les soutenant ouvertement plus (avant, ils faisaient semblant), l’Etat avait cessé de les rémunérer depuis longtemps (il leur assurait seulement le gîte et le couvert) mais leur bonheur était dans le préau.

    Le plus pénible pour eux, c’était les vacances scolaires : des cellules de soutien psychologique leur permettaient de tenir les quinze derniers jours, période la plus féconde en dépressions carabinées, comme les études le montrent.

    Des chaînes de télé firent réaliser alors de nombreux documentaires permettant de les voir évoluer entre eux, dans leur milieu de vie, avec le préfet des études (qui avait été chef scout) en dirigeant du centre scolaire planifiant les diverses activités culturelles. Des livres furent écrits par des ethnologues en classe: Prof résilient, 50 nuances de maître(sse), École mode d’emploi, Marie-Martine à l'école, À la recherche de l'enseignement perdu...

    Avant chaque rentrée, ils organisaient trois jours de festivités, une sorte de feria où ils se déguisaient en étudiants des seventies et festoyaient, avec de longues robes à fleurs ou des pantalons pattes d'éléphant, dans un chahut monstre au son des fifres et des tambours affectionnés dans cette région bruyante du monde. Toute figuration dégradante d'un taureau était évidemment interdite. Cela donnait lieu à des débordements de tous ordres qui faisaient regretter quelques disparitions carnavalesques.

    Mais le jour de la rentrée, c’étaient des apprenants heureux, avides de rencontrer ces étranges personnages vus très souvent à la télé pendant les jours sans Cyril Hanouna et sans Benjamin Maréchal qui se pressaient dans les couloirs de l'école comme lors de la sortie d'un nouvel iPad. De partager pendant quelques heures par jour leur mode de vie monastique égayait leur existence comme aucun Pokémon go ne pouvait encore le faire.

    L’enseignement, pendant ce bref interlude dans l’histoire de l’éducation, connut un essor sans pareil.

     

    tenor.gif

     

    La peur de l'inspecteur

    Ce jeune professeur craignait tant une visite surprise de son inspecteur qu’à la fin de la journée de stress, il fêtait avec force alcools et sodas sans sucre la non-venue de l’expert. Sa carrière se déroula de la sorte pendant quarante ans qui affectèrent à la fois son système nerveux et son foie.

    À quinze jours de la retraite - et d'un cancer généralisé -, il apprit le décès de son inspecteur de tutelle qui, comme lui, apprit-il dans un ultime élan de joie, un débordement spermatique conséquent, craignait tellement de rencontrer les enseignants qu’il avait fini, usé nerveusement jusqu’à la corde sensible, par se tirer une balle dans le programme intégré de son cerveau malade et réduit à la portion congrue d'inspecteur moyen.

     

    tenor.gif

     

    Diminution progressive de l’enseignant

    Un jour sur deux, cet enseignant diminuait à vue d’œil. Cela commençait dès son entrée en classe. Avant midi, il était plus petit que ses élèves. Et il terminait sa journée plus maigre qu’un cancrelat. Les élèves devaient prendre garde à ne pas l’écraser. Un de ses collègues était alors convié à le ramener dans une boîte d’allumettes vide. Cela ne durait qu’un jour, la nuit faisait son office...

    Le lendemain, il avait retrouvé sa taille normale. Certains disaient qu’il était même devenu plus grand mais c’était une erreur d'appréciation visuelle chez ceux qui, la veille, avaient eu peine à le distinguer dans la salle des profs sombre, au réfectoire ou bien dans les couloirs non éclairés… Toute la journée, il augmentait de taille et, à la fin des cours, il était devenu plus grand que le directeur, qui (naturellement) était un géant.

     

    tenor.gif

     

    L’apprentissage de la discorde

    Ces jeunes enseignants qui occupaient deux classes contiguës se prirent d’amitié puis d’amour. Ils étaient alors toujours fourrés dans la classe de l’autre ou en train de papoter voire plus dans le couloir et ses recoins. Ils se marièrent et leurs disputes devinrent mémorables. Quand ils divorcèrent, ils demandèrent à être le plus éloigné possible de leur ex-conjoint et ils donnèrent cours à deux extrémités du bâtiment, séparés par une armée de surveillants-éducateurs, engagés à cet effet. Quand ils prirent leur retraite, ils furent remplacés, dans leurs classes respectives par leurs rejetons qui, eux aussi, comme de bien entendu, avaient embrassé la carrière d’enseignant et ne pouvaient pas plus se sentir que leur parentèle.

     

    tenor.gif

     

    Conseil de classe

    Chaque fin d’année scolaire, les étudiants de cette classe se réunissent en conseil pour donner leur note et désigner les professeurs qui réussissent comme ceux qui devront se représenter en deuxième session.

    À l’issue de la délibération, certains étudiants examinateurs sortent par une porte dérobée pour ne pas avoir à affronter les questions des enseignants notés, leurs regards inquiets, leurs interrogations difficilement formulées…  D’autres, plus courageusement, s’arrêtent auprès des recalés pour leur offrir un mot d’encouragement, une parole compassionnelle, un Passez de bonnes vacances quand même…

     

    tenor.gif

    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les enseignants sans oser le demander est sur MAUX d'ÉCOLE, VICES d'APPRENTISSAGE & AUTRES CALAMITÉS SCOLAIRES! 

     

  • LE SPECTACLE DE LA RENTRÉE

    professeur-au-tableau.jpgL’été, alors que l’enseignant moyen potasse ses cours de rentrée au soleil sous la tonnelle ou se prend en selfie escaladant un pic alpin, ce prof l’a passé à suivre des cours de comédie, de danse et de décathlon.

    Il faut dire que le rapport d'inspection de juin était accablant : Mauvais jeu de jambes et utilisation médiocre de l’espace scénique devant le tableau numérique, diction imparfaite, souffle court, expression faciale faible : l’enseignant ne croit pas en la matière qu’il enseigne et ne réussit pas à capter son public.  

    Dès lors, notre professeur mal noté a profité du congé pour retravailler ses textes, il a perfectionné son jeu de jambes, tenté l’entrechat, réussi le grand écart, forci son souffle et a même donné, à titre de répétition générale, son cours dans un festival de stand-up de sa région, devant un public conquis.

    La vidéo du spectacle a fait un tabac sur Youtube et le secrétariat de son école doit aujourd’hui, pour satisfaire toutes les demandes, refuser des inscriptions malgré l’ouverture de cinq modules du même cours. 

    L’inspecteur a déjà réservé sa place dans la loge VIP que le directeur de l’établissement a fait spécialement aménager pour qu'il assiste dans les meilleures conditions au premier cours de son enseignant vedette.

     

  • UN PASSIONNÉ DE THÉÂTRE

    Th%C3%A9%C3%A2tre-national-LAIKA.jpgCe passionné de théâtre fit une belle carrière de comédien dans l’enseignement. Jamais il ne se produisit sur une scène classique, dans un théâtre subventionné ou sur une estrade du marché aux poissons local mais  plus de vingt fois par semaine (sauf  pendant les congés où il travaillait son texte) et devant un parterre varié, plutôt bon public d’autant qu’il ne payait pas sa place.

    Il ne laissait rien paraître de son trac lors de son passage au secrétariat où les artistes de la parole exerçaient leur art  éphémère. Sur le chemin le séparant de la scène, il saluait quelques collègues dans le même état, ou peu s’en faut, de stress prétraumatique et le directeur de l’établissement, qui se félicitait du bon retour sur les réseaux sociaux de ses spectacles, lui prodiguait les derniers encouragements nécessaires.

    La sonnette de changement d’heure faisant office de trois coups, il entrait dans son rôle en un tournemain. Il avait obtenu du P.O. que le dallage devant le tableau numérique fût recouvert de planches séparées de la première rangée de spectateurs par un rideau d'un rouge cramoisi. Après quarante minutes de prestation soutenue, il quittait la classe en sueur et, malgré les dix minutes d’applaudissements nourris (et quelques rires étouffés), il ne donnait aucun rappel, déjà requis ailleurs, assuré de trouver un public acquis à son jeu plus qu’à son texte, fort changeant et assez rébarbatif comme tous les textes scolaires.

    Quand la retraite, repoussée jusqu’à l’extrême, tomba comme un baisser de rideau, il retourna sur les bancs de l’université pour apprendre tout ce qu’il avait oublié ou jamais très bien compris.

  • LA MÉMOIRE SÉLECTIVE

    wan671078-10-font-b-Chinese-b-font-Old-font-b-Cultur-b-font-Education-Brass-Boy.jpg

    Ce vieil enseignant se rappelait très bien avoir donné cours à des jeunes filles rieuses sur une terrasse à Rome, à des cadavres frais du jour dans une morgue à Madrid, à des chevaux blanc cassé dans une écurie d’Augias, à des enfants colorieurs dans une garderie de Carcassonne, à des nageurs en maillot couleur pomme dans une piscine du Calvados, à des mécaniciens abstèmes dans un garage de Bombay, à des assistantes sociales en burn-out dans un cabinet de psy de Charleroi, à de vaillants sidérurgistes dans une aciérie de Detroit, à des acrobates volants sur un trapèze chez Bouglione, à des oiseaux filiformes sur un fil électrique à Madagascar, à des policiers ivres dans une tour en argent massif, à des politiciens véreux dans un bureau de vote au Chili, à des députés déboussolés dans un parlement de Wallonie, à des grains de sable sur une plage du Mexique, à des particules fines dans un carrefour comme un autre, à des vêtements sales dans une laverie automatique en bordure du Mékong, à une liasse de billets neufs sur le comptoir d’un tripot de Kiev, à une sauce Béchamel dans un soufflé de chou-fleur de Gerpinnes, à trois frelons roses sur une rose de Pondichéry, à une rangée de piquants sur un cactus de Houston, à des amateurs de mouches molles dans un abattoir de fortune, à des cibles mouvantes dans un ancien stand de tir de l’Armée Rouge, à des chanteurs désargentés du Choeur de l'opéra de Quat'sous, à des ouistitis nains sur la branche d’un arbre à gommes d’Amazonie…

    Il se souvenait de toutes les circonstances de temps et d’espace, des mimiques de chaque participant et des paroles échangées, de chaque objet proposé à la vue et de chaque pensée ayant parcouru, même à la vitesse de l’éclair, son esprit absorbé par la tâche de dispenser son savoir.

    Mais il ne se rappelait plus du tout quoi il avait bien pu enseigner.

  • L'EXAMEN

    image.jpgLe jour de l’examen était arrivé et le professeur était fébrile. C’était un jour d’examen exceptionnel, un de ces jours qui comptent dans une vie.

    Le professeur se tenait à l’entrée de l’amphithéâtre pour accueillir les étudiants. Pour chacun, il avait un mot, une attention. Pour chacun, il savait exactement ce qu’il devait leur dire pour les mettre en confiance, leur donner toutes les chances de réussir leur épreuve. Quand les deux cents étudiants furent installés, leur smartphone fermé, leur matériel sorti précautionneusement de leur étui ou de leur valisette, il alla s’installer au milieu de l’estrade, un peu à côté du pupitre où se tenait le micro et son portable. Il n’était pas nécessaire, cette fois, de parler et, d’une certaine façon, ça l'apaisait: il avait trop souvent jargonné.

    Chaque étudiant savait précisément ce qu’il avait à faire et le fit comme il l’avait répété pendant la période de blocus. Le professeur suivait scrupuleusement leur petit cérémonial personnel pour conjurer le stress; quand il observait un geste mal exécuté, un manquement qui pouvait leur être préjudiciable, il le leur signalait d’un regard appuyé, ou d’un raclement de gorge suggestif. L’étudiant comprenait son erreur et se corrigeait.

    Quand le professeur jugea que plus aucun doute ne subsistait sur le résultat de l’examen - c’était un homme avisé et nanti d’une longue expérience -, il donna l’ordre de départ du concours.

    Les deux cent balles de calibre 9 mm atteignirent toutes sans exception sa tête. C’était la meilleure session de sa vie professionnelle, une épreuve de prestige au final éblouissant qu'il avait eu raison de proposer; la seule aussi qu’il n’aurait pas besoin de corriger.   

     

  • Sur quelques mesures du Pacte d'Insuffisance...

    3158777.jpg

    En vertu du nouveau décret des titres et fonctions, et dans le cadre du Pacte pour un enseignement d'Insuffisance,

    le prof de violoncelle pourra donner cours de chiffres & ablettes;

    le prof de violence pourra faire pénitence jusqu’à la retraite;

    le prof de clics et de claques sonores pourra donner cours de téléphone fixe;

    le prof de tics et de tocs pourra donner cours de grimaces libres;

    le prof d’abdomen de baleine & de nombril de babouin pourra donner cours de cous de girafe & de clous de girofle;

    le prof de feu de broussaille pourra donner cours d’incendie de forêt et disposer en permanence d’une boîte d’allumettes;

    le prof d'inventaire sur la toile pourra donner libre cours à son goût pour l'infini;

    le prof de langue des lignes pourra donner cours de formes de bouche;

    le prof de peinture sur piano pourra jouer lors de la fancy-fair du pianocktail cher à Vian;

    le prof de révolution française pourra donner cours de monarchie parlementaire;

    le prof d’étude du costume des dieux pourra donner cours déguisé en laïc sectaire;

    le prof d’incertain pourra donner tous les cours (comme dans l’ancien décret);

    le prof de regard tendu pourra donner cours de courte vue,

    le prof de littérature abusive pourra donner cours de harcèlement textuel;

    le prof de vieux corsets pourra donner cours de lingerie fine;

    le prof de muraille de Chine pourra donner cours de maçonnerie;

    le prof de lâcher-prise pourra donner cours de saut à l’élastique;

    le prof de grosse ripaille pourra donner cours de festin assisté par ordinateur;

    le prof de ressemelage industriel pourra circuler en sandales dans l’école;

    le prof de discussion de couloir pourra animer le conseil de classe;

    le prof de magie noire pourra jeter des sorts à la demande de la direction;

    le directeur d’établissement pourra faire le Gille en dehors des périodes de carnaval et jeter des confettis sur les membres du personnel qui ne porteront pas de masque autre que leur maquillage;

    le prof d’interdiction d’écrire à la craie pourra utiliser la souris verte du tableau écologique;

    le prof d’étude de cas rares pourra donner cours de n’importe quoi (comme dans l’ancien décret);

    le prof de fabrication de cercueils pourra se faire incinérer dans le préau;

    le prof d’une-deux-une-deux… pourra donner cours de gymnastique binaire;

    le prof de petit doigt fourchu pourra enseigner le cours d’évolution de la poignée de main à travers les âges;

    le prof de tir au pistolet sur les hot-dogs pourra donner cours de chien de fusil;

    le prof de consommation de poudre blanche pourra en livrer au préfet de discipline uniquement en cas d’extrême fatigue;

    le prof de conduite d’images pourra donner cours de transport de miroirs;

    le prof de thermométrie pourra vérifier la température de la prof de chimie organique quand elle bout;

    le prof d'analyse de cérumen d’ouate d’oreille pourra donner laboratoire du bruit;

    le prof de clowneries pourra prêter son nez rouge pour cacher le sien au prof de conduite au volant en état d’ivresse;

    le prof d’île déserte pourra donner cours dans le jacuzzi de la secrétaire de direction;

    le prof de mirage pourra se déclarer absent même quand il est là (comme dans l’ancien décret);

    le prof de coordination mélancolique pourra partir en dépression quand il le veut;

    le prof d'électricité industrielle pourra donner cours de soufflage de bougie;

    le prof de marche arrière pourra foncer dans le mur du temps;

    le prof de sculpture en beurre bio pourra - exceptionnellement - donner cours de margarine appliquée au tartinage de pain bis; 

    le prof d’utilisation du buvard en période de rupture de stock des stylos-bille ne pourra - en aucune façon - donner cours avec un porte-mine.  

    Etc. Etc. 

     

    En cas de pénurie d’enseignants, il tombe sous le sens que tous les professeurs cités (et comme dans l’ancien décret) pourront indifféremment prendre la place d’un autre.

  • TOUTES SORTES DE PROFS

    norbert3.jpg

     

    Le professeur de religion hispanique est pris pour un dangereux torero.

     

    Le prof d’histoire de l’homme à travers les nages est mort noyé dans sa baignoire.

     

    La prof de gym tonique est très schweppes même quand elle rote.

      

    À l’examen de masticage, il est interdit de chewingumer dans la bouche du voisin.
     

    Le professeur de conduite de la TEC* est toujours le premier à partir en grève.

     

    Le prof de lavage de carreaux aimerait qu’on lui confie le cours de récurage des cœurs.

     

    Ce professeur de dictature en classe a plusieurs génocides d’étudiants sur la conscience.

     

    Le prof d’étude du milieu est parfois borderline.

     

    Le prof de futur assisté par ordinateur est pécéiste.

     

    Le prof de décoration d’intérieur est un maniaque de la propriété.

     

    tiza.jpg

     

    Le prof de lattes n’a pas de règles.

    Le prof de lettres a parfois des bons mots.

    Le prof de lutte parle catch.

    Le prof de lottes pêche ses élèves à la ligne.

    Le prof de litres n’a pas toutes ses capacités.

     

    La prof de François voudrait bien enseigner d’autres prénoms.

     

    La prof de sciences du ventre se regarde souvent le nombril.

     

    La prof de simulation d’orgasmes jouit bêtement.

     

    Le prof de philosophie présocratique n’a pas connu Platon.

      

    Le prof de remédiation est un ancien serial doubleur.

     

    Nombre de prof d’arithmétique sont indéchiffrables !

     

    Le prof de car wash militaire est un ancien laveur de jeeps.

     

    Le prof de violon d’Ingres n’a pas de hobby.

      

    Le prof de coupage de cheveux en quatre est un ancien serial coiffeur.

     

    tiza.jpg

     

    Le prof d’histoire des réflexions utilise les miroirs du passé.

     

    Le prof d’hydraulique des chiottes fait des vannes pourries.

     

    Ce prof de lutte contre l’oubli n’a aucun souvenir de son mémoire de fin d’études.

    À l’examen de lavage de cerveaux, il est interdit de trépaner.

     

    Au cours de normalité, il faut penser droit.

     

    Le prof de morale électronique a une inconscience de robot.

     

    Le prof de conduite en état d’ivresse a toujours l’air d'avoir subi un retrait de permis.


    Le prof de méthode de travail ne sait jamais par quoi commencer son cours.

     

    Le prof de coitus interruptus ne termine jamais ses phrases.

     

    Le prof de ponctuation automobile abuse des points de suspension...

     

    tiza.jpg

     

    Le prof de tartinage artistique donne cours sur des toasts de glace.

     

    Le prof d’autonomie n’a pas d’interdiscipline.

     

    Le professeur de dynamique des fosses septiques fait des gaz inertes.

     

    Le prof de traitement de cornée a le compas dans l’œil.

     

    Le prof de mathball ne peut enseigner la technique du ballon rond.

     

    Le prof de fist a le bras long ; il finira directeur d’une école d’échangisme.

     

    Le prof de tactique du gendarme est un Bourvil.

     

    Le prof d’élastiques finit toujours par s’écraser (au plafond en faisant de vilaines taches).

     

    Le prof de roulette russe n’a jamais les bons revolvers.

     

    Le prof de doigt commun a toujours le majeur de la main droite dressé.

     

    tiza.jpg

     

    La prof d’air plane.

    La prof d’art plaît.

    La prof d’or pleure la perte de son vernis.



    Le prof de ratissage artistique est l’ancien jardinier de l’école.

      

    Le prof de cosmétologie interplanétaire est un ancien explorateur du maquillage.

      

    Le prof de management d’entreprise a fini directeur d’école de commerce.

     

    Cette économe en chef a quitté l’enseignement pour prendre la direction de la prison.

     

    Quand ce prof de gym s'envoie en l'air, c'est nécessairement en ballon. 

     

    La prof de relation amoureuse aspire à donner cours de gang bang.

     

    Le prof du Jour attend le Grand soir.

    Le prof du Soir dort tout le jour.

    Le prof de Jour et de Soir n’a plus de vie.

     

    tiza.jpg

     

    Le prof de bain douche est un ancien maître nageur.

    Le prof de boulimie est un ancien maître mangeur.

    Le prof d’obstruction est un ancien maître gêneur.

    Le prof de torture vocale est un ancien maître chanteur.

      

    Les prof de H, O , M & M , E peuvent-ils ensemble donner cours d’humanité?

     

    Le prof de Ah, s’il peut donner le cours de Eh avec une dérogation, peut-il donner le module de Oh Eh hein bon? Pas sûr!


    Le prof d’économie de marche-pied donne cours au bas de l'escalier.

     

    Le prof de conduite de drones ne peut pas voir la prof de pilotage de cerfs-volants en voilure.

     

    Même le prof de droit parlementaire ne pourra pas prendre sa retraite plus tôt (sauf s’il fait de la politique).

     

    Le prof de pêche à la baleine de parapluie se prend volontiers pour un Moby Dick de la climatologie.

     

    Le prof de mécanique des fruits a attrapé le melon.

     

    Le prof d'éthique politique n'a pas de master en gestion de CPAS ni d'intecommunale.

     

    Cette star de la pop éducation est morte d’une overdose d'enseignement à l’âge de 27 ans !

      

    Le prof de conduite d'engins de chantiers a été licencié sans préavis.

     

    Le prof de comptage de jetons de présence est un flambeur.

     

    Tous les profs de la rentrée prochaine ne sont pas encore sortis!

     

    Le prof de tous les rêves n’est pas encore levé. 

     

     

    cahiers003.gif

     E.A. 

    ___________________

    * Société de transport wallon qui défend au dépôt une meilleure mobilité de ses usagers

     

  • LES NOUVEAUX DEVOIRS DE L'ÉCOLE

    1155051.jpg

     

    Il ne se passe pas une semaine, un jour sans qu’un homme ou une femme politique, un sociologue, un psychologue, un assistant social, un animateur de mouvement de jeunesse, un chef scout, un quidam ne déclare ce que devrait être, faire ou devenir l’École, ce bien public. Ce qu’on ne réclame plus de l’Armée, de la Famille, de la Justice, de la Santé, de la Science, de l’Administration voire des Eglises, on le réclame toujours, et davantage, de l’Ecole.

    Mise sous pression, l’Ecole, qui peine déjà à respecter ses devoirs les plus élémentaires comme à faire fonctionner l’ascenseur social, en perd la tête et ses pauvres membres, qu’on restreint ou allonge à souhait, qu’on fait marcher au pas des politiques successives en petits soldats bien ordonnés de la cause enseignante, suivant des études savamment orchestrées par des conseilleurs tendancieux.

    Voici quelques « doit » et devoirs de vacances supplémentaires guère plus farfelus et plus infondés que ceux qu’on lit ou entend à longueur de temps! Pas sûr que ceux-ci, comme la masse de ceux qu’on lui impute, ne trouvent à s’appliquer dès la rentrée.

     

    L’école doit se tenir droite sans balancer au pas cadencé des circulaires

    L’école doit boire plusieurs litres d’eau de source par jour

    L’école doit s’endormir et récolter le fruit de son éveil

    L’école doit redevenir le lieu pour le luire ensemble

    L’école doit se laver les pieds dans le pédiluve de l’enfance

    L’école doit se savonner entre les orteils

    L’école doit arrêter de se regarder dans un mouroir

    L’école doit arrêter de se masturber

    L’école doit penser le poids pour peser la pensée

    L’école doit tancer ceux qui lancent des tentes à la tête des jeunes bédouins pâles

    L’école doit arrêter de se panser l’esprit avec des bandes enregistreuses un peu folles 

    L’école doit absorber le sang des buvards et des révolutions de ministère

    L’école doit arrêter de manger ses amendes

    L’école doit arrêter de creuser des trachées artères dans le cœur du pouvoir

    L’école doit rester muette et ne surtout rien trahir de son absence de secret

    L’école doit semer le foutre du savoir

    L’école doit se mesurer aux géants du carnaval et aux nains de la politique

    L’école doit se battre entre tambours et trompettes

    L’école doigt d’honneur et auriculaire gauche des syndiqués

    L’école doit faire sa révolution dans un tonneau vide

    L’école doit faire abstraction de ses absurdités

    L’école doit organiser des contrôles antidopages à l’entrée des salles de massage

    L’école doit être bien comprise pour être bien baisée

    L’école doit obéir au bois et au cercueil

    L’école doit fermer des paupières et ouvrir des centres de vocation spéléologiques

    L’école doit changer son fusil d’épaule et son arme de transmission passive

    L’école doit être gratuite l’été et hors de prix l’hiver

    L'école doit arrêter d'être traduite dans la langue du désespoir

    L’école doit être chaude et sentir la craie fondue

    L’école doit jouer tous les rôles quand la mise en pièces est drôle

    L’école doit poser nue dans les magazines scolaires

    L'école doit faire bander les bancs publics de l'assemblée mobilière

    L’école doit pouvoir s’adopter par les étudiants qui en font la demande trois mois à l’avance

    L’école doit instruire correctement sans faire de taches sociales

    L’école doigt d’honneur et index joliment onglé de la prof de sciences naturelles

    L’école doit garantir quarante heures de repos par semaine

    L’école doit surveiller ses enfants quand ils jouent à la mère

    L’école doit être un lieu de refuge et de naufrage

    L’école doigt d’honneur et annulaire de mariage

    L’école doit s’apprendre par cœur à l’école de la mémoire

    L’école doit se conduire comme il faut jusqu’au lieu de l’accident

    L’école doit marcher dans les signes pour ne pas se faire décrier

    L'école doit accueillir dignement le peuple des Pokémon GO dans ses clapiers cyber

    L’école doit respecter le silence des prêtres, des imams et des funérariums

    L’école doit aborder toutes les réponses avant de se poser la question de sa quiddité

    L’école doit donner la priorité de droite aux évaluateurs alarmistes de ses actions fascistes

    L'école doit privilégier la grammaire du coeur plutôt que l'orthographe des mal pensants

    L’école doit régulièrement évaluer le niveau d’huile de son personnel moteur tournant à bas régime

    L’école doigt d’honneur et index pointant du goître

    L’école doit enfin évaluer en permanence ce qui doit être réalisé dans le cadre de son projet éducatif en accord avec les autorités locales et l’état diarrhéique des ponts et chaussées au moment du bombardement au napalm par les forces opposées à la retransmission du culturel sur les chaînes cryptée et les réseaux sociaux des régions concernées par les pertes d’emploi dans l’administration publique et le relèvement du niveau de sécurité des côtes sablonneuses de la femme au climax de son désir en face d’un inspectoriat des enseignements chargé de mesurer son potentiel érotique en période d’examen des compétences de son programme de fécondation in vivo conçu (le programme !) du Saint Esprit de l'IVG de la non reproduction de l’or du savoir dans les mines du travail scolaire obligatoire brûlant ice qui reste du sanctuaire d’apprentissage des pratiques sadomasochistes le plus proche du domicile du préfet de discipline armé comme il se doit d’une verge électronique relié à sa boîte mail par une laisse en cuir blanc qui (at)tache comme jamais et pour toujours l’apprenant lambda à son maître de conférences chargé d’instruire en masse une meute amorphe d’auditeurs muets sur les inconvénients de l’enseignement toutes mortes closes en période d’arrêt momentané d’explosion des connaissances sur les peaux nues des plagistes en reconnaissance de paternité symbolique ou marquant sur les fronts vierges de toute raison d’apprendre en prison le sceau du songe éclairé tel qu’on le lit encore dans les vieux grimoires de la nuit pédagogique déshabitée sans souci de la ponctuation

  • LE COMPLOT

    ob_51501a_the-bilderberg-group-art.jpg   Le professeur de sciences occultes avait reçu carte blanche et ce, depuis le 11 septembre 2001, pour éliminer les enseignants suspectés d’un assassinat directorial le jour de la remise des prix.

       Comme chaque année, le professeur de sciences occultes avait occis quelques professeurs parmi les plus susceptibles de porter atteinte à l’intégrité du chef d’établissement : le prof de règlement de contes, le prof de sciences contemporaines, le prof de chimie ésotérique, le prof de véganisme industriel, le prof de géométrie des abdos aux barres perpendiculaires, le prof de comptage dentaire, le prof de connaissance des méthodes, le prof de religion organique, le prof de gestion du spectre cathodique, le prof d'étude du milieu de terrain, le prof de lecture de sketch, le prof de langues palliatives, le prof de lavage de cerfs-volants, le prof de physique lunatique, le prof de résilience de bureau, le prof d'esthétique de la sandale, le prof de carrosserie de la casserole, le prof de mécanique des flammmes, le prof de digestion assistée par ordinateur et, last but not least, le prof d'utilisation de la touche eject du magnétoscope lors du visionnage d'une vieille VHS de James Bond. 

       Pas moins de vingt enseignants parmi les meilleurs dans leur discipline ultra pointue et sans le moindre intérêt avaient définitivement été rayés des listes de l’Education nationale. Et, comme chaque année, grâce à l’intervention judicieuse du maître ès magie noire, le préfet des études était sorti sain et sauf de sa réunion de fin d’année.

       En salle des professeurs, debout sur une escabelle, beau comme un demi-dieu-nageur sur son plongeoir, il avait annoncé les mesures de la rentrée, distribué les horaires et souhaité de belles et grandes vacances à la poignée d’enseignants survivants. Comme chaque année, prenant sa voix la plus sombre - et difficilement audible -, il avait enfin débité la liste des disparus par accident ou empoisonnement malencontreux de l’année scolaire écoulée qui, comme les précédentes, avait été une fois de plus fort cruelle.

  • LE PROFESSEUR EST UN DIPTÈRE

    mouche.jpg

    " Il y a trois sujets à traiter : l'amour, la mort et les mouches,  moi, je m'occupe des mouches."

    Augusto Monterroso

     

    Le professeur quitte le pupitre et se pose sur le tableau, la tête en bas. Il se rue sur la vitre, s’y plaque, glisse le long du carreau. Vlan ! Le voici sur  l’appui de fenêtre. Mais il n’est pas mort, il bouge encore. Un professeur ne quitte pas la classe avant que la sonnerie le libère, il devrait le savoir. Il vibrionne, s’énerve, retrouve une assise, quitte l’endroit dont il n’a rien à attendre. Il vise un nouveau point de chute. Il va se poser sur une lèvre, sur un front, sur une épaule avenante... Il revient au tableau. Au fond, il préfère le vert du tableau à la transparence de la vitre, ce faux-semblant. Le professeur ne pense pas, il n’est pas payé pour cela. C’est juste un constat, une observation des sens qu’il vient de faire, rien à voir avec un cours structuré comprenant théorie, exercices et évaluation. Ou évacuation... Il retourne sur un bras nu; cette fille sent bon, ça change des insecticides… Dans sa confusion, il prend l’écran de smartphone pour le tableau alors qu’il s’agit d’une vidéo dudit tableau. Le réel et sa représentation, on s’y perd... Il ne bouge à nouveau plus (viserait-il l’absolue immobilité ?). Il regarde attentivement la masse des étudiants devant lui de ses yeux globuleux et sans âme. On dirait qu’il se moque, il bat des ailes bêtement (se croirait-il tout permis ?), il n’a plus la notion des bienséances. La fonction lui est monté à la tête, il se croit déjà roi des fourmis ou empereur des mouches. D’une pichenette, l’étudiante le fait chuter sur le banc, elle lève un point rageur (il a chié sur son écran, le dégueulasse !) qui s'abat sur lui. Ce n’est que justice, et c’en est fini de ses enseignements… Si ça tombe, on ne pensera même pas à l’enterrer dignement. On l’écartera d’un revers de la main avec une moue de dégoût, on marchera sur lui jusqu'à ce que sa trace imprègne le sol, uniquement le sol.  

    En attendant l’insecte suivant et ses agitations diptériques.

    E.A.

  • LE PREFET, LA PROF D'ETHOLOGIE & LE PANDA et autres fictions pandables

    Le préfet, la prof d’éthologie & le panda

    Le préfet de discipline de cet établissement écrivait des poèmes pour la prof d’éthologie. On les vit se bécoter dans l’encoignure d’un couloir pendant les intercours, se balader bras dessus bras dessous à Pairi Daiza, se mettre en couple sur Facebook, adopter un bébé panda puis divorcer à grand fracas de déclarations contre le genre opposé aux leurs. Dépité, très marri, le préfet de discipline sortit une plaquette de quatorze poèmes illustrés par le prof d’arts déco dans une édition scolaire sponsorisée par le chef du P.O., qualifiés justement par la délégation syndicale menée par la prof d’éthologie de pourraves, piteux & patronaux (un essai d’assonance en p ; elle avait aussi enseigné la Poésie Prime Jeunesse). Quant au petit panda, qui, à l’adolescence a pris ses distances avec sa mère adoptive au motif qu’elle était une « sale spéciste! », il poursuit de longues études pour devenir préfet de discipline et poète content plaintif.

     

    mochila+escolar+casual+panda+viamao+rs+brasil__ABA426_1.jpg

     

    Un recours

    Déçue par un cours, cette étudiante porta plainte au ministère au motif que la bande-annonce de la formation publiée sur Facebook n’avait pas tenu ses promesses.

    « Le professeur est merdique & le cours à chier ! » tweeta-t-elle pendant la séance en hashtaguant l'#EducationNationale (qui connut là sa seconde de notoriété journalière)

    L’étudiante obtint gain de cause. Le cours fut retiré du programme scolaire et le professeur envoyé en stage de reformation dans un centre situé dans le fin fond des Ardennes.

    L’étudiante obtint en contrepartie trois cours gratuits de son choix dans le panel de formations divertissantes de l’établissement.

     

    mochila+escolar+casual+panda+viamao+rs+brasil__ABA426_1.jpg

     

     

    Un service d’urgences scolaires

    Aux urgences de cette école sont employés de jeunes professeurs multifonctions qui doivent prendre en charge, sans toujours les titres requis, des malades arrivant à toute heure du jour et de la nuit, affolés, angoissés, en manque flagrant de savoir, en mal de compétences à faire valider.

    Des malades que l’usage de Wikipedia et de YouTubeurs passionnés ne suffit plus et qui ont besoin d’un contact charnel entre quatre yeux avec un sémillant éducateur infirmier. Dès leur prise en charge, les premiers soins leur sont administrés, on leur fournit quelques rudiments de savoir, on arrête l’hémorragie d’ignorance, on leur injecte une forte dose de culture, on colmate les brèches de savoir, on applique les pansements antisceptiques. Dans les cas graves que nous ne relateront pas ici faute d’impressionner les âmes sensibles, il est fait appel à un prof de sciences humaines ou de langues vibrantes de garde qui vient opérer le patient, avec tous ses instruments et ses vieux manuels jamais scannés, malgré parfois les barrages routiers qui se sont éternisés sur les routes nocturnes qui les séparent du lieu d’intervention.

    Le directeur de l’établissement a promis qu’à la rentrée prochaine le personnel sera renforcé, des spécialistes seront inclus à l’équipe existante de jeunes pousses de l’enseignement ainsi qu’une cellule de soutien psychologique bien utile pour l’équipe d’intervention opposée à des cas de plus en plus préoccupants.   

     

    mochila+escolar+casual+panda+viamao+rs+brasil__ABA426_1.jpg

     

    Un burn-out spectaculaire

    Ce professeur de craquage d’allumettes a fini par s’immoler par le feu lors d’un burn-out spectaculaire quand il a appris qu’il ne serait jamais nommé dans la fonction pour laquelle il postule depuis trente-cinq ans. Il sera remplacé à la rentrée prochaine par le nouveau temporaire à vie d’allumage de briquet mécanique. 

                        

    ecole-en-chine.png

     

    L’épreuve certificative

    À l’épreuve certificative du module d’utilisation des émoticônes, le correcteur de smileys est rigoureusement interdit. ;-)

     

    815b12f8.gif

     

  • L'IVRESSE DU SAVOIR et autres étourderies scolaires

    6473069-Young-fatigu-tudiant-avec-verre-assis-entre-livres--Banque-d'images.jpg

    À l’École de la célébrité, les étudiants font leurs stages dans des émissions de téléréalité.

     

    Dans le Pacte d’excellence, les profs ne seront plus indéboulonnables : ils n’auront plus droit dans leur carrière qu’à trois boulons et une soupape de rechange lors de leur visite annuelle, pour contrôle, au centre technique de leur établissement.

     

    Cette enseignante en… - on ne savait plus bien quoi - était une comédienne rentrée. Elle improvisait ses cours aussi bien que sa vie privée devant un public conquis ou qui le faisait croire en téléchargeant discrètement sur son smartphone de nouvelles applications pendant les pénibles représentations.

     

    Ce pédagogue était si grand qu’il peinait à entrer dans les classes mais aussi dans les écoles pour mettre un tant soit peu en pratique ses théories. Devant tant de grandeur malmenée, les autorités éducatives ne pouvaient rester insensibles: elles le nommèrent inspecteur des établissements - aux petites portes - de sa Région.

     

    À force d’addictions diverses dont avait souffert son corps professoral, le recteur de cet établissement gravement touché prit la ferme décision d’interdire désormais l’ivresse du savoir qui régulièrement venait gripper la bonne transmission des connaissances.

     

    verre-brise_2175.jpg

     

    Dans ce bahut oublié des cartes scolaires, une seule personne assurait tous les cours ainsi que la direction, le secrétariat, l’économat et le personnel d’entretien. La même personne assurait de même le suivi des cours en tant qu'étudiant.

     

    Comme beaucoup d’autres opérateurs d’enseignement du pays, cette école de farces et attrapes manque de moyens: depuis septembre elle n’a plus le moindre coussin péteur.

     

    À l’École de l’asthme, il est interdit de faire appel au respirateur artificiel du voisin pendant l'examen du souffle.

     

    À l’École de plein Air, l’écoute des chants d’oiseaux est strictement réglementée.

     

    Avis aux professeurs de câlinothérapie : les cours de caresserie se donneront à l’atelier de massage thaï.

     

    verre-brise_2175.jpg

     

    Chaque rentrée, en septembre, cette Haute Ecole propose son bouquet numérique de formations diverses, avec une haute définition des programmes, des fonctionnalités diverses et adaptées, une interconnexion avec tous les réseaux sociaux présents et à venir, un e-learning autocentré, simple et efficace, de même que des possibilités nombreuses de passerelles et un enseignement modulable à souhait tout au long de l’année, autrement dit un zapping éducationnel à la pointe des nouvelles technologies.

     

    Ce professeur antispéciste traite ses étudiants comme des animaux.

     

    Ce professeur de gym artistique fait dessiner les étudiants sur des trampolines et peindre à la corde. Les travaux de fin d’étude sont régulièrement exposés dans une galerie d’art contemporain de la ville située dans une salle de fitness.

     

    Ce professeur de littérature ivresse enseigne les grands auteurs alcooliques.

     

    Cet enseignante en… - on ne savait plus bien quoi - était une psychanalyste rentrée. Elle avait obtenu du P.O. de son établissement une classe composée uniquement de divans. Lors des cours & examens, elle s’asseyait dans le fond de classe avec un carnet et un stylo...

     

    verre-brise_2175.jpg

     

    Au cours de mimiques, il est interdit de faire des grimaces ne figurant pas dans le programme.

     

    En classe de religion, tout signe de laïcité est interdit.

     

    Dans le Pacte d’excellence, tous les enseignants seront tenus de suivre un stage de neutralité visant à prendre de la distance par rapport aux  disciplines enseignées, de façon à ne pas faire accroire aux étudiants que le cours qu’ils donnent explique tout l’univers à l'encontre de tous les autres.

     

    Dans cet établissement scolaire de la Communauté française, la statue de Paul Magnette est si souvent caressée par les étudiants et les enseignants de deux sexes qu’il se murmure que certains jours de carence affective le modèle en personne vient remplacer sa reproduction. Tandis que, dans le même temps, la statue de Rudy Demotte prend méchamment la poussière.

     

    Dans cette école à l’enthousiasme communicatif, tous les couloirs sont munis de ralentisseurs afin d’éviter les excès de vitesse des enseignants comme des apprenants se ruant dangereusement vers les lieux de partage du savoir.

     

    Dans l’École publique, l’ascenseur social est à nouveau en panne.

     

    6080359-copropriete-les-bonnes-pratiques-pour-eviter-les-pannes-d-ascenseur.jpg

  • UN TONNERRE D'ENSEIGNEMENTS et autres fusées

    glow-in-dark-space-star-font-b-rocket-b-font-stickers-luminous-wall-font-b-decal.jpg

    Cet enseignant tonnait si fort qu’il éteignait toutes les lumières du monde scolaire.

     

    À l’École de la Troisième nage, l’usage de la brasse et du crawl est un motif de renvoi (dans les cabines, papillon!).

     

    On le dit trop peu, mais les enseignants usagers des tableaux numériques n’étaient pas des flèches au lancer de craies.

     

    À l’École des langues, on ne se mord que les lèvres en montrant les dents.

     

    À l'École des tables de désorientation, on compte sur les montres pour indiquer le leurre. 

     

    34333904-fus-e-Silhouette-sur-un-fond-clair-noir-et-blanc-illustration-vectorielle-Banque-d'images.jpg

     

    Ma mère ne veut plus rester à la garderie du home sans avoir du travail mémoriel à faire.

     

    Ce gros auteur de Littérature Jeunesse n'entre plus dans ses classiques.

     

    Dans le futur pacte d’excellence, il est prévu que la journée de cours passera à huit cents heures; le reste du temps, ce sera congé.

     

    Dans la cour de cette école de sous-directeurs, il est interdit de courir après la direction.

     

    Un enseignant qui dessine des croix au tableau noir est prof de maths ou suicidaire. 

     

    34333904-fus-e-Silhouette-sur-un-fond-clair-noir-et-blanc-illustration-vectorielle-Banque-d'images.jpg

     

    Entre profs de lattes, il n’y pas de règles.

     

    Entre profs de lettres, il y a parfois des mots.

     

    L’examen pour donner cours à l’École de pandas, c’est du chinois.

     

    Cet enseignant SDF (sans discipline fixe) mendie chaque matin devant la salle de profs une ou l'autre période de cours.  

     

    Chaque jour, je passe prendre maman pour qu’elle m’accompagne à l’école. Pour rien au monde, elle ne dérogerait  à cette tradition qui nous réunit depuis plus de cinquante ans. Sans cela, je serais incapable de donner mes cours.

     

    stickers-ardoise-fusee.jpg

     

    À la récré, ce prof résigné enseigne l’art d’écrire au crayon sur les craies.

     

    Ce professeur de santé publique surligne toutes les maladies au Stabilo boss doré.

     

    À l’École des squelettes, le prof est une tombe.

     

    À chaque rentrée de l'École de mulets, les profs resignent pour un âne.

     

    À l'École des exoplanètes, la valeur exemplaire de la Terre est de plus en plus remise en cause par les inspecteurs de l'Enseignement de la Galaxie d'Andromède.

     

    Dans le monde du Big Bang, les profs de sciences cosmonopolisent le savoir universel.

     

    IMG_9811-copie.jpg

  • UN COURS DE 140 SIGNES et autres anomalies éducationnelles

    2840632113_d56b9fb20f_o_d.jpg

     

    Un cours de 140 signes

    Cet enseignant avait résumé en 40 tweets son cours de 40 périodes qu’il envoyait à raison d'1 tweet par séance à ses classes d'étudiants followers cependant qu'ils étaient occupés à consulter leurs profils sur les divers réseaux sociaux.

     

    86f4f1d11ba991ed6085d5ec9481bcee.jpg

     

    Mesures de rajeunissement dans le système éducatif

    Après la mesure prise par le ministère de l’Education consistant à rajeunir le faciès du personnel (afin améliorer l’attractivité de la scène pédagogique), tous les enseignants de + 40 ans subirent une cure de botox pendant les vacances de printemps. À leur retour de congé, tous les enseignants concernés durent porter un sigle attaché à un collier afin qu’on pût les identifier lors de la prise en charge de leurs classes...

     

    banksy_no-ball-games_unurth_1000.jpg

     

    Écrivain en classe    

    Ce prof de gym à la plastique impeccable qui venait d'écrire son vingt-troisième ouvrage de développement personnel sur les bienfaits du sport sur le traitement des rhumes de cerveau était régulièrement l’écrivain invité des cours de langue maternelle de son établissement. Il donnait également des ateliers d’écriture le mercredi après-midi en alternance avec des séances d'aqua gym, de pilates ou de power training. Les étudiantes et les professeures de français appréciaient beaucoup son écriture musclée et prophylactique.

     

    banksy-street-art-300x197.png

     

    Le Credo

    Avant chaque labo, l’étudiant de cette école de sciences & essais récite une prière :

    Je crois en la Science toute puissante et éternelle.
    Je crois en tous ses inventeurs nés du Savoir et ayant oeuvré au le progrès de l’humanité et l’égalité des hommes devant l'Instruction.

    Je crois en la Mathématique toute puissante créatrice de mon iPad et de mon iPhone.

    Je crois en la Physique source de jouissance du corps de celui ou celle que j’aime. 

    Je crois en la Chimie du veau et du cerveau.

    Je crois en l’existence de l’Homéopathie noyée dans l’eau bénite.

    C’est ma faute, ma très grande faute si je ne crois pas en la Connaissance universelle et la sainteté de ses officiants, ces formateurs qui officient pour mon salut...

    Je crois en toutes les formations que le ministère m’impose pour mon élévation professionnelle.

    Je crois en tous les enseignants qui ont souffert leur passion, sont morts et ressuscités à l’enseignement chaque jour de non congé que le ministre de tutelle fait et défait à sa convenance avant qu’il ne disparaisse, après des missions impossibles et démission risible, de la circulation politique…»

     

    banksy-oeuvre-dans-l-anonymat.jpg

     

    L'interdiction

    À l’école de street art, il est interdit de peindre sur les tableaux.

      

    banksy-gif-2.gif

    Banksy

  • LES PERSONNES-RESSOURCES

    Personne-ressource-1.jpgCette école était réputée pour son nombre de personnes-ressources. Chaque enseignant était tenu de faire appel à une d’elles par heure de cours. Cette personne se tenait à disposition du chargé de cours et entre-temps il jouait profitablement sur son portable à Candy Crush ou Pet Rescue Saga.  C’étaient pour la plupart d’anciens profs détachés ayant une connaissance, voisin de comptoir ou vieille liaison, au cabinet du ministre de tutelle.

    Leurs domaines de compétences étaient infimes mais pointus voire carrément flous: mathématique indescriptible, dérivée seconde de la fonction exponentielle, conjugaison du verbe accroître, lexique de l’or, étymologie du mot mort, cent-troisième décimale de Pi, nom commun du Ondatra Zibethicusdédicataire des Fleurs du Mal, deux cent cinquième décimale de e, vue schématique d’un polymère linéaire amorphe, traduction de pythécantrope en araméen, usage de l’imparfait du subjonctif dans l’œuvre de Marc Lévy, liste des oeuvres multi média d’Eric-Emmanuel Schmitt, expressions françaises avec personne-ressource… 

    Toutes les personnes-ressources étaient confinées dans deux classes situées de part et d’autre du bureau du directeur qui lui-même faisait régulièrement appel à elles pour compléter son savoir certes vaste mais non entier dans les domaines les plus divers de l’administration scolaire.

    Tout un staff d’éducateurs étaient chargé de leur prise en charge et de leur circulation dans l’établissement afin de faciliter, comme il se doit, leurs déplacements et leur digestion. Ayant de grandes compétences, ils avaient aussi de grands besoins alimentaires et sexuels mais nous ne ferons pas cas ici de ce dernier point qui relève de la sphère privée.

    Accessoirement, le délégué syndical au savoir vaste mais non entier dans le domaine précité pouvait, s’il n’avait pas mis en cause l’action de la direction dans les six derniers mois, faire appel aux hommes et femmes de science (légitimés comme tels par le pouvoir d’un gouvernement, lui-même comme on le sait à la solde de deux ou trois présidents de parti omnipotents) pour des questions évidemment affûtées.

    Le directeur général à l’origine de cette mesure possédait pour son seul usage et celui de son secrétariat, un établissement complet de personnes-ressources constitué de cinquante classes pouvant chacune contenir aisément vingt-cinq personnes, portable compris. Pour le moins, car le printemps revenu, il n’était pas rare de voir des tables bellement nappées disposées sur l’esplanade pour leur faire prendre au soleil un rafraîchissement que le surveillant général (tenu au secret du degré d'alcoolémie du breuvage) était chargé de goûter avant ingestion de façon à prévenir d’éventuels désagréments orchestrés par des personnes sans scrupules ni ressources intellectuelles, il y en a toujours. 

     

    gifs-canard-9.gif

     

  • LA PREMIERE VICTOIRE DE L'ORDINATEUR SUR L'ENSEIGNANT & autres maux d'école

    3640692218_5bc95445a8.jpg?v=0

    La première victoire de l’ordinateur sur l’enseignant

    La première victoire de l’ordinateur sur l’enseignant eut lieu au Centre National Cybermédia en présence de toutes les autorités robotiques éducationnelles le 16 mars 2016 à 16 heures. Par contre, l’inspecteur n’a toujours pas pu être battu par l’ordinateur car aucun logiciel, au stade actuel de l’intelligence artificielle, n’a pu encore intégrer les paramètres fantasques de sa confuse fonction.

     

    2011-10-10-Smart.jpg

     

    Burn-out

    Ce prof en burn-out conduisit sa classe dans le mur. Heureusement, le tout nouveau tableau numérique fut sauvé du carnage.

     

     

    2011-10-10-Smart.jpg

     

     

    Le dissimulateur

    À peine arrivé en classe, cet enseignant scrupuleux dissimule la boîte de craie, l’effaceur, le tableau noir ou numérique, le registre d'appel, l’ordinateur portable, le projecteur, l’écran, le journal de classe professoral, lui-même… À charge ensuite de l’étudiant de les dénicher. Pour l’examen, l’apprenant doit retrouver dans sa mémoire l’entier contenu du manuel de cache-cache.

     

    2011-10-10-Smart.jpg

     

     

    Au cours de silence

    En étudiant son cours de silence de la science, cet étudiant aphasique mais pas sourd perçut des bruits qu’il se garda bien de révéler au risque non pas de mettre à mal le savoir du distingué professeur mais son passage dans l’année supérieure…

     

    2011-10-10-Smart.jpg

     

    Pendant les délibés

    Pendant les délibés, cet enseignant sans repartie ni arguments construisait dans l'embrouillamini général des avions en papier dont il trempait la tête dans de l'encre indélébile avant de les lancer à la tête de ses collègues. Excédés, ceux-ci quittaient la séance, le laissant seul avec le directeur qui, craignant un pareil traitement voire pire, accédait sans réserve à tous ses avis.

     

    2011-10-10-Smart.jpg

     

    Haut potentiel

    Dans cette école d'enseignants à haut potentiel, le directeur a disjoncté.

     

    2011-10-10-Smart.jpg

     

     

  • L'OUTRE-APPRENANT

    Concours-dessin-craie-tableau-ecole-9.jpgSon appétit de savoir était tel que les autorités scolaires avaient cru bon d'aménager un local particulier pour la satisfaction de ses besoins. Régulièrement, suivant un horaire prédéterminé, des enseignants en toute matière venaient lui servir son content d’apprentissages. Mais il fallait adapter sans cesse l’horaire. Il assimilait à une vitesse exponentielle et sans façon. Mathématiciens et informaticiens mêlés tiraient des graphiques singuliers de ses performances et les répercutaient sur des forums éducatifs et les organes de presse locaux. Il était montré en exemple aux étudiants revêches et la section cyber médias de l’école envisageait de tourner un reportage numérique sur son cas. Vu la fureur ingestive de l’apprenant, les enseignants affectés à son éducation redoutaient d’entrer dans la cage du fauve qui engloutissait matières et disciplines sans souci de compétences. Les plus éminents professeurs d’université de la région, sensibles au phénomène, venaient lui donner cours bénévolement juste pour approcher ce monstre de savoir en puissance et s'inscrire à ses futurs cours. Eux aussi ne faisaient plus face…

    Cette situation qui aurait dû réjouir le directeur le mécontentait pourtant car depuis que l’homme d’entretien faisait l’objet de toutes les attentions, l’état de son bureau périclitait, le lavabo et sa douche personnelle fuitaient indûment, son éclairage s’ombrait, ses écrans noircissaient, son miroir en pied pâlissait et, surtout, ses chers asparagus n’étaient plus entretenus avec les égards dus à leur rang.

  • L'ÉCOLE DU CRIME

    ensemble-35731.jpgDans cette école, sévissait un serial killer. Le directeur et son staff ne s’en inquiétaient toutefois guère car les crimes ne portaient que sur des professeurs secondaires totalisant d’infimes périodes de cours : le prof de vitrification du papier de verre, le prof de maths additionnelles, le prof de pose de vernis à ongles, le prof de langues de salon, le prof de cocktail Molotov acrobatique, le prof de réflexologie dentaire, le prof de lâcher prise, le prof d’après tout, le prof de presque rien… Tout ça, clamait le directeur, C'EST-DE-L'OCCUPATIONNEL, et on s’en bat les dessous de carpette (ses propos réels, cela dit, étaient beaucoup moins châtiés mais des jeunes lecteurs nous lisent peut-être...).

    Mais quand le prof d'orthographe phonique et le prof de physique éducative furent retrouvés énucléés et émasculés, le système optique et reproducteur en piètre état, en haut lieu on prit enfin la mesure de cette affaire. Une enquête fut diligentée par la direction générale et confiée à l’éducateur en chef, un ancien inspecteur du fédéral reconverti dans la surveillance scolaire.

    Les meurtres crapuleux n'en continuèrent pas moins... Le prof de chimie cosmique fut retrouvé empoisonné dans son laboratoire (plusieur fois étoilé) de sciences astrologiques et le prof de finnois finlandais fut découvert, langue pendue, dans son laboratoire (tout neuf) de langues fenniques. L’affaire fut jugée alarmante quand le professeur de morale orale fut retrouvé décapité, la tête entièrement voilée, et le professeur d'informatique formative complètement déconnecté. Le directeur réunit en catastrophe le seul membre du personnel encore en vie et comprit dans un éclair que Marc Brutus, l’éducateur en chef et par ailleurs ceinture noire corbeau de karaoké, était l’unique assassin. Il s’avançait, un imposant sourire aux lèvres, avec le beau stylet stylé que le directeur lui avait offert au début de leur liaison…

  • L'ÉCOLE DES ANIMAUX

    feuilles%20elephant%20grand.jpgElle donnait cours, le matin, à des éléphants mais elle ne supportait pas leurs trompes qui fourrageaient partout.

    L’après-midi, elle enseignait à des rhinocéros à la corne tournée vers le ciel.

    Une fois par semaine, elle donnait remédiation à des léopards dont la robe ocellée la fascinait.

    Une fois par mois, elle accueillait un écrivain en classe, un crotale qui ne répondait que par des sifflements aux questions des pachydermes. 

    Quand le loup d’inspecteur venait la visiter, elle était contrainte de lui souffler dans les narines pour obtenir un rapport satisfaisant.

    Régulièrement, elle rendait compte de l’évolution de ses enseignements au préfet, un chat abyssin qui ne la laissait jamais sortir sans avoir eu son content de caresses. Sinon il feulait et il fallait avertir la déléguée syndicale, une souris verte, qui le menaçait de faire intervenir les hyènes du Parti.

    Quand elle n’était pas à l’école, elle partageait sa vie avec un corbeau qui rapportait tout ce qu’elle faisait sur les réseaux sociaux.

    Quand l’opportunité d’œuvrer au ministère, loin de tous ces animaux, lui fut offerte, elle sauta sur l’occasion sans savoir que le ministre était un crabe de la pire espèce.

    Elle avait toujours été naïve comme toutes les oies blanches.

  • L'INAPERÇU et autres historiettes scolaires

    La séance d’information

    L’enseignant n’a pas existé de tout temps.

    L’enseignant est une invention de l’homme.

    Avant l’homme, il n’y avait pas d’enseignement, pas de préfet de discipline, pas de salle ni de conseil de classe et pas la moindre réunion de parents.

    Depuis l’homme, il y a des apprenants et des apprentissages, il y a des compétences et des pédagogues chargés de les concevoir, et des inspecteurs de l’enseignement chargés de les faire appliquer, des points à gagner, des points à remettre et des points de suspension dans la répartition des attributions et la rétribution des enseignants


    Arrivé à ce stade de sa prise de parole, le délégué syndical ne voyait plus quoi dire. Il sentait bien qu’il s’était laissé emporter, par son discours et son public, et que s’il poursuivait son raisonnement, il devait passer sa fonction au bleu. Alors qu’il était rouge. Jusqu’au sang.

     

    n-BACK-TO-SCHOOL-large570.jpg

     

    Une remarque

    Avez-vous déjà remarqué qu’en cas de visite de professeur par un inspecteur ou un directeur, ceux-ci se placent au fond de la classe comme les mauvais élèves ?

    En revanche, ce sont eux qui réclament le journal de classe du professeur et le notent à leur façon.

     

    n-BACK-TO-SCHOOL-large570.jpg

     

    L’inaperçu

    Cet enseignant parvint à passer inaperçu durant toute sa carrière. Il dut user certes de quelques ruses pour ne point se faire remarquer en conseil de classe ou en réunion des parents. En n’intervenant pas ou bien toujours dans le sens voulu par les autorités, il réussit ce tour de force. Jamais heureusement on ne le cita en exemple, jamais non plus il ne prétendit à une fonction distinctive, de chef de couloir ou d’administrateur de hall d’entrée. En fin d’année, on ne lui apportait jamais de présent.

    (Mais aurait-il supporté toute forme de reconnaissance ?)

    Il prit sa retraite sans bruit, sans qu’on se rendît compte de son départ puis de son absence. Maintenant que la mort l’a pris, sans faire de  bruit, c’est comme s’il n’avait jamais existé. Et vous ne me direz pas le contraire, vous qui apprenez à l’instant qu’il a vécu.

     

    n-BACK-TO-SCHOOL-large570.jpg

  • MES REGRETS, MES ERREURS, MES ERREMENTS...

    1649499_3_f181_nicolas-sarkozy-en-visite-dans-une-ecole-de_558f0a77751d5ee69978c87eec41be6f.jpgLe directeur de cet athénée de province, candidat à sa propre succession, avait appris par son chef de la communication (l’économe en chef) que son taux de popularité baissait parmi les enseignants. Il fit alors paraître avec l’aide d’un nègre (le prof de gym, reconnu pour posséder la plus belle plume de l'établissement) un livre titré : « Mes regrets, mes erreurs, mes errements… » Que, généreux, il fit distribuer dans tous les correspondanciers.

    Dans le bouquin, il regrettait de s'être rendu, le jour de sa nomination au poste de principal, chez Robert la frite* avec son équipe de campagne puis d'avoir passé trois jours sous la saharienne du chef de la section locale du PS de Goutroux** à boire de l’Eau de Villée*** alors qu’il avait annoncé une retraite à l’Abbaye de Maredsous. Il regrettait la photo tweetée le soir même, nu de dos certes, où on le devinait en train de tremper son sexe dans une Leffe à douze degrés sans se brûler, puis d’avoir, pour montrer ses neuves compétences en maçonnerie, voulu ériger un mur de trois mètres de haut sans ciment ni truelle qui, en s’effondrant, avait décapité le chef de la section (hasard ou nécessité, le chef de section, vieille gloire du socialisme de papa était devenu la bête noire des jeunes loups du Parti). Il regrettait amèrement (lui qui n’aimait que Franck Michaël et Claude Michel****) sa liaison avec Carla Bruna, la prof d’espagnol qui karaok(et)ait du Julio Iglésias et du Kendji Girac les soirs de Portes Ouvertes ainsi que d’avoir pris les silences du proviseur***** pour des signes d’approbation mais, plus que tout, il se reprochait d’avoir traité de fils de pute, un étudiant qui avait refusé de le saluer et qui s’avéra être le fils de la Directrice-Générale-des-Enseignements-de-la-Région.

    Pour rallier les profs récalcitrants, on lui conseilla de faire signer la préface par la déléguée syndicale, poétesse à ses heures qui ne jurait que par Maïakovski (Maria qui ? lui demandaient des collègues peu sensibles à la poésie russe, et auxquels elle répondait invariablement: Marie Aréna******), qui lui écrivit, ma foi, un seyant avant-propos qui donnait presque envie de se taper l’insignifiant libelle.

     

    _______________________________________________________________________________

    *Célèbre friterie de Charleroi connue internationalement depuis cinquante ans et désormais menacée par les rats

    **Modeste mais sympathique bourgade hennuyère aux fosses septiques dangereuses.

    ***Alcool wallon à base de fruits parfois rehaussé de bière blanche et fabriqué dans le village de Ragnies

    **** Autre chanteur italo-belge, ayant gommé ses origines, à ne pas confondre avec Claude-Michel Schönberg (l’ex-mari de Béatrice, actuelle épouse de Jean-Louis Borlöö) qui a connu son heure de gloire dans les années 70

    *****Préfet de discipline, chez nos amis français

    ******Chanteuse socialiste de salle de bain du début du XXIème siècle 

  • UNE VISITE DE L'INSPECTRICE

    realite-revisitee-maitresse-ecole-sexy.jpgLors de la visite de l'inspectrice, il n’y avait plus de place dans la classe. Alors elle s’assit sur un banc et on vit ses longues jambes gainées de bas. Consciente des regards des étudiants et du professeur inspecté, elle en dévoila davantage. Le directeur qui l’accompagnait était confus mais il n’osait pas intervenir. Il faisait fonction et craignait un rapport négatif de l’inspectrice en cas de remarque désobligeante. Il ne se risquait pas du coin de l’œil à jouir du spectacle; un directeur non nommé n’est pas aguerri (il ne dit pas ce qu’il pense, il ne fait pas ce qu’il dit). Elle enleva son tailleur et sa jupe sous le regard médusé de chacun. On n’avait jamais vu ça, le directeur en avait des sueurs. Si ça s’apprenait, s’il redevenait enseignant, si chaque jour il devait à nouveau affronter la classe… ! Le prof inspecté respirait mais il soupçonnait une ruse, tout ça n’était pas normal. Enfin, l’inspectrice dégrafa dans le même mouvement son soutien-gorge et fit glisser sa petite culotte, debout maintenant sur un banc. Le professeur inspecté n’avait d’yeux que pour la blancheur de ses fesses ainsi mise au jour dans la lumière toujours trop crue des néons scolaires. Alors, la sonnette retentit. Longuement, trop longuement. D’habitude la sonnette s’arrêtait mais cette fois non. D’un geste las, le professeur qui avait compris stoppa la sonnerie de son réveil.

    À l’école, dès la première heure de cours, la porte s’ouvrit. C’est le directeur qui la poussait en déclarant : Voici votre inspectrice ! Le professeur reconnut la dame du rêve. Il n’y avait plus de place dans la classe, alors elle s’assit sur un banc…

     

    En 2011, un collectif d'enseignants publie un calendrier de professeurs nus pour lutter contre le dépouillement de l'école

  • LA FRESQUE

    Au premier jour du congé de printemps, ce professeur de dessin artistique, avec l’accord de sa direction, commença une fresque à la craie sur tous les tableaux de cet établissement de l’Éducation-Sans-Chaise (où il enseignait, debout, depuis trois décennies). C’était son grand œuvre, son plafond de la Chapelle Sixtine, il y mit tout son cœur, tout son talent, longtemps retenu par les vicissitudes de son activité d’aide à la Jeunesse de table.

    Mais la veille de la rentrée, le directeur reçut l'ordre de faire effacer tous les tableaux par le personnel d’entretien suite à l’annonce de la visite surprise de la ministre de tutelle en pleine campagne de réappropriation de son image (en lambeaux). Encore un peu et elle arrêtait définitivement la politique de la chaise vide !

    Le peintre en bâtiment scolaire occupé aux finitions s'opposa et jura même qu’on devrait lui passer sur le corps. Lui d’habitude si conciliant montrait les poings, maculés de craies de toutes les couleurs.

    Le directeur, convoqué sur les lieux, comme un commissaire du peuple venu rétablir l’ordre, le fit avec le prof de maths armé de son fusil de chasse.  Muni d’un porte-voix (l’artiste était devenu inapprochable), le directeur lui intima l’ordre de quitter les lieux et lui promit d’obtenir à la rentrée les classes de générale qu’il souhaitait – et des tabourets en nombre.

    Au prof de maths, le chef d'établissement promu chef d'armée déclara qu’il n’en serait rien mais qu’il fallait assagir la bête, la rendre confiante pour qu’il lâchât (c’était lâche, oui) prise. Quand il s’avéra que l’homme, sous l’emprise de la drogue de l’art, ne renoncerait pas, le directeur se tourna vers le prof de maths qui, avec une seule balle (il était bon tireur) entre les deux yeux du rénagat, mit fin aux rêves de gloire du professeur chargé de mission. A l’art, nul enseignant n’est tenu !

    Pour ce qui est des cours de dessin, le prof de maths qui savait tracer un rond et quelques polygones (inscrits dans un cercle) ferait l’affaire car il avait besoin de périodes supplémentaires pour s'acheter des boîtes de cartouches.

    Ainsi l'affaire fut entendue, tous les tableaux effacés et le pupitre du maître d'ouvrage dédoré. Le directeur garda seulement le tableau figurant le portrait de la ministre de tutelle dessinée à son avantage (au début de sa carrière politique voire à la fin de ses études secondaires) qui ne manquerait pas d’admirer le savoir-faire des enseignants et apprenants de cette sombre école d’art et essai.  

     

    Concours-dessin-craie-tableau-ecole-6-720x274.jpg

  • TROIS NOUVELLES HISTOIRES D'ÉCOLE

    Téléenseignement illégal

    Les cours de cet enseignant étaient systématiquement téléenseignés à titre illégal avant qu’ils soient donnés en première mondiale dans la classe de cet établissement de banlieue. De telle sorte que l’enseignant marri cessa de proposer ses cours aux Oscars de l’Enseignement car c’est de là que venaient toujours les fuites. Les étudiants avaient déjà regardé tous ses cours sur leur tablette avant et ne riaient plus aux passages désopilants.

     

    Concours-dessin-craie-tableau-ecole-8-720x244.jpg

     

    Un tri sélectif des déchets

    Cette école pratique le tri sélectif des déchets scolaires. Autrement dit, à la fin de leur cycle, les enseignants sont, suivant les disciplines qu’ils ont loyalement servies, déposés dans des sacs de couleurs. Les enseignants de biologie dans les sacs verts, les enseignants de langue maternelle dans les sacs blancs, les enseignants de pédagogie dans les sacs noirs, les enseignants en hématologie dans les sacs rouges…

    Pour certains enseignants, l’éducateur affecté au tri des déchets peut se tromper de sac et déposer le prof de physique dans le sac dévolu au prof d’éducation physique (en fin de carrière, ils finissent pas se ressembler), le prof de gestion des flux maraîchers dans le même sac que le prof d’économie de marché (tout le monde n’a pas lu Le Capital), le prof d’analyse fonctionnelle avec le prof d’algèbre linéaire (tout le monde n’est pas une flèche en mathématiques), le professeur de langues slaves aux côtés du professeur de langes lavables (l’éducateur affecté par ailleurs à la surveillance des cours de récré n’a plus l’ouïe très fine). Un même grand sac est, pour des raisons évidentes de restriction budgétaire, prévu pour le personnel administratif et le personnel d’entretien. Pour les directeurs en fin de série, et suivant leurs volontés, on distribue équitablement leurs restes dans les différents sacs. Aucun sac n'a été prévu pour les ministres ne terminent jamais leur carrière dans l'Education.

    Tous sont envoyés au centre de retraitement des déchets qui délivre à chaque nouvelle rentrée de frais et émoulus (mais pour longtemps encore sans émoluments) enseignants motivés comme un bataillon de professeurs venus en ligne directe du privé à leur première heure de cours. Chacun, en souvenir de l’enseignant qu’il recycle, arbore à la boutonnière un ruban de la couleur de l’ensemble de profs dont il est trié.

     

    Concours-dessin-craie-tableau-ecole-14-720x252.jpg

     

    Des adieux à la scène pédagogique

    Lors de ses adieux à la scène pédagogique, cet enseignant obtint pas moins de 29 rappels et jugea qu’il pouvait alors, pour le trentième, se jeter dans le public bras en croix et entièrement nu. Le réveil fut pénible car, quand il rouvrit les yeux, il découvrit au-dessus de lui, en rang d’oignons et du plus petit au plus grand (comme les Dalton), la ligne dure de ses directeurs lui signifier sa mise à l’arrêt définitive.

    À six mois de la retraite, cet enseignant avait simplement anticipé, dans un accès de délire devenu coutumier, sa sortie alors que, comme d’habitude en ce jour de grève du rail de coke, le local présentait un total de trois personnes éveillées, y compris l’homme d’entretien venu réparer la chauffage une fois de plus déficient.

    Dans le centre de santé mentale où il effectue sa revalidation, l’infirmière de nuit affectée à ses soins lui apporte une écoute flottante lorsqu’il rejoue avec un certain entrain ses plus beaux cours tirés du répertoire de sa longue carrière de school-man-show.

     

    (à suivre)

    Concours-dessin-craie-tableau-ecole-18-720x264.jpg

     

    Les dessins ci-dessus réalisés à la craie au tableau pour un concours japonais sont visibles parmi d'autres via ce lien

    Pour lire les précédentes HISTOIRES D'ÉCOLE

      

  • Variations sur LE COURS DE RIEN

    media_xll_7695878.jpg

    Pour réussir au cours de rien, il suffira de ne pas connaître grand-chose.

     

    Les cours de remédiation au cours de rien se donneront pendant les heures creuses.

     

    Ceux qui échoueront au cours de rien seront des moins que rien.

    Ceux qui réussiront au cours de rien seront (évidemment) des bons à rien.

     

    Le cours de rien est un cours du degré zéro. 

    Le cours de rien est appelé à s'oublier très vite. À moins qu’on se remémore pendant longtemps son vide abyssal...

     

    Le cours de rien est à l'étude et le restera. 

     

    Le prof de cours de rien est toujours absent de la grille horaire.

     

    La chaise du professeur de cours de rien restera à jamais vide.

     

    Le cours de rien pourra  être donné par un sans cours fixe.

     

    Le cours de rien s’inscrit dans le cadre de l’Ecole de la faillite.

     

    La réussite au cours de rien donnera accès au cycle de cours de presque rien.

     

    L’enseignant qui réussira à motiver sa classe pendant cinq minutes au cours de rien sera nommé inspecteur à vie (sans possibilité de rétrogradation) et ministre de l'enseignement par intérim.

     

     

    Au programme du cours de rien, les vide-poches des cours de religion, morale et citoyenneté.

     

    Les professeurs de cours de rien devront attester de leur totale ignorance en la matière.

     

    Le local où aura lieu le cours de rien ne pourra exhiber aucun signe distinctif de savoir sinon une simple photo de Joëlle Milquet.

    Joelle-Milquet.jpg

    L’angoisse du professeur de cours de rien devant les pages blanches de son cahier de matières vues...

     

     

    Cours de rien EN CONSTRUCTION: risques d'ornières et de béances intellectuelles.

     

    Pourra-t-on suivre le cours de rien en horaire décalé?

     

    Les recours de rien n'aboutiront nulle part.

     

    S’ennuyer au cours de rien ouvrira peut-être des perspectives philosophiques ou poétiques…

     

    « Il y a une place dans chaque cerveau pour le cours de rien » (extrait du document pédagogique relatif au cours de rien en cours de rédaction révélé par Edward Snowden sur ordre de Moscou)

     

    Compétence 1: L’étudiant sera capable de dessiner un point sans faute d’orthographe avant de l’effacer sans qu’il demeure le moindre signe de ponctuation.

    Compétence 2 (en cours de rédaction): L’étudiant sera capable de…

     

    Se présenter au cours de rien sans matériel scolaire sera une obligation.

     

    Parler de tout au cours de rien sera gravement sanctionné.

     

    Au cours de rien, les épreuves écrites ne se distingueront pas des épreuves orales ; dans le grand vide de l’espace verbal du cours de rien, on ne distingue par la parole de l’écrit.

     

    PRÉREQUIS: Connaître par cœur la chanson On verra (« Rien à foutre de rien ») de Nekfeu.

    COMPÉTENCE FINALE : Suivre le cours de rien jusqu’à la source du vide. 

     

    Pourra-t-on dire que le cours de rien est vide d'intérêt?

  • SCHOOL FICTIONS (IV)

    Writing-with-chalk-on-blackboard1178.jpg

     

    Jours blancs... Des cours de sauvetage de l'Enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles seront organisés.

     

    L'examen de santé nerveuse de Joëlle Milquet ayant été divulgué, son parti a décidé de la supprimer.

     

     

    Une étude récente du Cécéf (Centre pour l'Egalité des Chances d'Evasion Fiscale) signale qu'une Ministre de l'Intérieur en charge des prisons qui devient Ministre de l'Education en charge des épreuves externes transporte immanquablement dans ses cartons le virus de la fuite.

     

     

    Dans cette école sponsorisée par Facebook, les élèves choisissent leurs questions par like. La réussite de l'étudiant à son examen se mesure au prorata des commentaires reçus. 

     

     

    A l'Ecole du Futur, il y a trente-trois salles consacrées aux nouvelles technologies mais pas une seule bibliothèque.

     

     

    Le robot-professeur peut-il accepter sur Facerobot ses élèves automates?

     

     

    La prof de langue m'écrit avec les lèvres.

     

     

    Au programme de musique populaire, le rockabilly sera obligatoire et non le punk au grand dam des quelques profs miraculeusement survivants du no future.  Les inspecteurs ne se sont pas encore prononcés sur le caractère nécessaire du mouvement hip hop hippie yé-yé.

     

     

    jeu3225280898001.jpg

     

    Le professeur préféré

    Ce directeur accédait à toutes les demandes de son professeur préféré. Cependant, quand celui-ci décida de se faire héliporter sur le toit de l’établissement, le directeur tiqua. Quand il prépara un voyage de fin de cycle sur la lune, il lui tira la tête pendant une demi-heure. Quand il entreprit une excursion sur les lieux du Big Bang – qu’il avait identifiés précisément, à seulement dix-huit années lumières (une aubaine) du centre spatial scolaire  -, le directeur refusa catégoriquement. Alors, le professeur de sciences supranaturelles fit venir le délégué syndical en combinaison rouge fluo qui mit en avant le programme de cours en immersion dans les multivers de l’école concurrente et leur laboratoire en exploration de trous noirs: à moitié convaincu, le directeur accepta de mauvaise grâce.

     

     

     

    Ce professeur de retraitement des feuilles mortes d’examen réalise de délicates lampes de chevet qui servent à éclairer les étudiants de la deuxième session.  

     

     

     Tout désigné 

    Manque de pot, cet éminent professeur de physicomathbiochimianglaisnéerlatingrechinoiscreligionmoralecom-

    municationnelledelalittératurepsychologiqueetgestiondefichiersrelatifs-àlalégislationsocialesténographiqueetgalénique était tout désigné pour donner le futur cours de citoyenneté. Sauf qu’il n’avait pas la moindre notion de philosophie, confondait Nietszche avec une variété de chat sauvage acquise par le parc Pairi Daiza pour chasser les souris transgéniques, Hegel avec la dernière exoplanète transformée en neuroletptique spatial pour astronaute bipolaire et pensait que Sören Kierkegaard était le nouveau mannequin scandinave ayant enregistré Gigi l’amoroso en vieil anglais pour l’émission de téléréalité Les Enfoirés à Vérone.

     

     

    set-de-6-craies-de-couleur.jpg

     

    À l’École du feu, les professeurs ont la flamme. Dans les autres écoles, ils ont la flemme.

     

     

    La prof de communication ne me dit plus rien.

     

     

    A l'Ecole de directeurs sportifs, le recteur est un ancien arbitre et son secrétariat, un groupe de go-go girls

     

     

     

    Les tapis de prière

    Cette école est encombrée de tapis de prière. Dans les classes, les couloirs, les salles de prof, au préau, au secrétariat et dans le bureau du directeur, on ne fait que prier…

    Les étudiants, pour que les professeurs donnent cours ; les enseignants pour que les apprenants reprennent goût à l’étude ; le secrétariat pour continuer à fonctionner, le directeur pour que jamais le P.O. socialiste n’apprenne la débauche religieuse dans laquelle est tombé son établissement.  

     

     

    craie.jpg

     

    Cette prof d’histoire confond les dates de nos rendez-vous avec les batailles napoléoniennes, et je suis conduit à me présenter en bicorne au champ d’amour de nos luttes amoureuses.

     

     

     

    À l’Ecole de la grande vitesse, les savoirs filent dans tous les sens et les étudiants sont armés de filets à compétences électroniques qui retiennent (quand tout fonctionne bien) jusqu’à quinze pour cent des matières émises.

     

     

     

    A l’Ecole expérimentale, les professeurs sont à l’essai; les étudiants les testent.

     

     

     

    Dans ce temple silencieux du savoir, les professeurs se déplacent en chaussons.

     

     

     

    Fort étamé par des décennies d’enseignement, ce professeur fut désigné pour donner le cours de politesse.

     

     

    craies-ecolier-z.jpg

     

    A l’Ecole de l’apesanteur, les compétences astronautiques sont volages.

     

     

     

    Dans cette école, chaque enseignant possède son arbre à étudiants dont il prend grand soin de septembre à juin où a lieu la récolte pour qu'il puisse disposer durant les vacances d’un beau lot d’étudiants à croquer.

     

     

     

    Chaque année, le secrétariat affiche le nom du professeur le plus méritant, le plus proche de  la direction et, chaque année, sans surprise, c’est le délégué syndical qui a cet honneur. Ses collègues sont fiers d’avoir, à la majorité, choisi comme défenseur le meilleur enseignant du collège.

     

      

     

    A l’école de la prison, on apprend l’évasion. Dans la prison de l’école, on instruit l’enfermement.

     

     

    Cet enseignant, persuadé que ses étudiants savaient la matière qu’il devait enseigner, redoutait leurs questions à la façon d’un examen. Il traquait tant qu’à la moindre question tracassière il perdait tous ses moyens. Les jambes dans le coton, la face livide, les yeux révulsés, il fondait en larmes puis sortait en courant dans le couloir rejoindre le bureau de la directrice qui était par ailleurs sa mère.

     

     

    Chalks.jpg

     

     

    Un enseignant qui passe son temps à patiner dans la cour a sa classe partie en vacances de neige.

     

      

    Dans l’Enseignement de Promotion Spatiale, les professeurs sont des ovnis.

     

     

     C de la phrase !

    La craie ne crisse que si on s’en sert.

    Le cri n’écrase que si on s’enterre.

    L’écrit ne crée que si on en tire un livre (et encore).

    La croix ne craque que si le bois est mort (et mal cloué, et Jésus lourd à porter).

    Les crocs canins ne craignent que les câlins crânes des chats crevés.

    Les cornes caprines ne font cocus que les boucs crochus.

    Le con de la couillonne ne crâne qu’au coin d’un cunnilingus à cran.

    L’écrou, lui, ne croît qu’autour du boulon qui visse et meurt (et ressuscite en microsillon qui crachote)… 

     

     

     

    Monsieur Le Directeur,

    Je comprends votre émoi après ce qui s’est passé. Et sachez combien notre honte est grande.

    Mais sachez aussi que je m’engage à payer tous les frais de blanchisserie des professeurs (non nommés) qui vous escortaient ce jour-là à la veille de votre émouvant discours de fin d’année dans votre beau complet lie-de-vin.

    Je ne sais pas quelle moustique a piqué Noël, d’habitude si courtois, si attentionné, si bon élève, surtout en cinéma d’auteur. C’est la faute à tous ces réseaux sociaux qui colportent de vilaines images et produisent un mauvais exemple sur notre jeunesse, nous qui avons lu tout BHL (et maintenant Michel Onfray).

    Je ne sais pas ce qui s’est passé dans la tête de cet enfant qui revoyait avec nous les anciens épisodes de Thierry La Fronde.  Pour sa peine, il lira chaque jour des vacances une page de BHL (et au moins un paragraphe d’Onfray et même une ligne rouge de Badiou) et il écrira dix mille fois au moins : Je n’entarterai plus mon directeur, ce grand homme de notre enseignement, le jour de la proclamation des prix, dans son beau costume lie-de-vin. 

    PS. Voudriez-vous bien nous faire parvenir par retour de courriel le texte du discours  que les circonstances nous ont empêché d'entendre. Il figurera en bonne place dans notre bibliothèque auprès des œuvres de BHL (et de Michel Onfray).

     

    images?q=tbn:ANd9GcQD5T2CMtsQxCE6zfOqlGcZIcr_6U9j2j82AOc9G3YFKSr4xWj8

    à suivre

  • LE TFE dans LA LITTERATURE: de Confucius à Fernand Raynaud

    i-love-tfe-131548907350.png

    Nous étions à l'Etude, quand le Proviseur entra suivi d'un nouveau habillé en bourgeois et d'un garçon de classe qui portait un grand pupitre. Ceux qui dormaient se réveillèrent, et chacun se leva comme surpris dans son TFE.

    Gustave Flaubert / Incipit de Madame Bovary

    Le monde repose sur trois choses : l’étude, le TFE, la charité du professeur.

    Siméon le Juste

    Le travail de fin d’études pense. La paresse de fin d’études songe. 

    Jules Renard, Journal

    Le TFE, c’est la santé… Mais à quoi sert alors la médecine du TFE.
    Pierre Dac

    Le TFE est la plaie des classes qui boivent.

    Oscar Wilde

    Le TFE est pour les hommes un trésor.

    Esope

    Remets à demain ton repas, mais pas ton TFE.
    Proverbe kurde

    Jours de TFE, seuls jours où j’ai vécu.

    Alfred de Musset

    Je ne crois pas au génie, seulement au dur TFE. 

    Michel Petrucciani

    Le TFE est la prière des esclaves, la prière est le TFE des hommes libres.

    Léon Bloy

    Je n’aime pas le TFE mais j’aime ce qui est dans le TFE l’occasion de se découvrir soi-même.

    Joseph Conrad / Au cœur des ténèbres

    Le propre du TFE, c’est d’être forcé.

    Alain / Préliminaires à la mythologie

    C’est dans le TFE d’une vie que réside la véritable séduction

    Picasso

    Le talent sans TFE n’est qu’une sale manie.

    Anonyme

    Sachez vous éloigner car, lorsque vous reviendrez à votre TFE, votre jugement sera plus sûr.

    Leonard de Vinci

    Faire la moitié du TFE, le reste se fera tout seul.

    Jean Cocteau

    Tout ce que nous sommes est l’aboutissement d’un TFE séculaire.

    Ernest Renan

    Le génie commence les beaux ouvrages, mais le TFE seul les achève.

    Joseph Joubert

    Seul le TFE peut nous consoler d’être nés.

    Miguel de Unamuno / Le sentiment tragique de la vie

    C’est par le TFE que l’homme se transforme.

    Louis Aragon / Article dans l’humanité

    Si le TFE était une si magnifique chose, les riches en auraient gardé plus pour eux.

    Bruce Grocott

    Aime le TFE et hais le pouvoir et ne te fais pas connaître aux dirigeants.

    Anonyme

    Le TFE éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin.

    Voltaire/ Candide ou l’optimisme

    Le TFE , une malédiction que l’étudiant a tranformée en volupté.

    Emil Cioran / Sur les cimes du désespoir

    Le TFE n’est pas la vie. TFER sans cesse rend fou.

    Charles De Gaulle / Les Chênes qu’on abat

    L’étudiant qui veut réussir son TFE doit commencer par aiguiser ses matières.

    Confucius / Entretiens

    T.F.E., T .F.E, p’têt’ qu’y pensent qu’à téléfoner dans l’enseignement.

    Fernand Raynaud

     

     

    Vils Remerciements à Mademoiselle Evene pour ces citations empruntées à son T.F.E. en cours sur le T.F.E.

  • SCHOOL FICTIONS (III)

    ecole-tableau-noir-craie-main_imagelarge.jpg

    professeurs-gif-001.gif

     

    Ce professeur de gifs animés donne inlassablement la même séquence de cours.

     

     

    Dans le bus pédagogique, je monte, je valide ! C’est-à-dire je cautionne la séquence d’enseignement qui m’est dispensée. L’avantage de ce type d’enseignement, c’est qu’on descend où on veut, après avoir actionné la sonnerie ou parfois l’alarme. Si je kiffe, je pousse jusqu’au dépôt. Si je superkiffe, je refais le trajet deux, trois fois sur la journée. Et tous les autres jours de la semaine… Je reçois bien évidemment un titre de transport pédagogique au terme d’une course réussie. 

     

     

    Ce professeur avait fait installer des plaques inclinées ornées de clous et autres dispositifs anti-étudiants dans sa classe. L'économe, averti, lui accorda le budget nécessaire pour parfaire son projet. 

     

     

    Ce professeur qu’on voyait errer dans les couloirs de son établissement avait choisi la recherche plutôt que l’enseignement : il était en quête de sa vocation d’enseignant perdue depuis longtemps…

     

     

    Les inspecteurs des robots-professeurs n’ont pas un programme à la hauteur.

     

     

    Cette prof promettait à l’étudiant qui avait bien travaillé de raconter en fin de cours un bout de sa vie. Beaucoup préféraient encore travailler mal… 

     

     

    Pendant son cours de géo, le prof ne supporte aucune histoire.

     

     

    Chaque année, au village, on organisait le concours du meilleur enseignant.

    Quelle ne fut pas sa surprise quand, consultant la page Facebook de SudPresse, ce directeur constata que le gagnant faisait partie de ses enseignants. Tout à sa joie, il appela sa secrétaire qui, dévisageant la photo du gagnant, fut bien obligée de tempérer le bonheur de son supérieur : « Ce n’est pas un de nos enseignants, Edmond [elle l’appelait par son prénom car c’était par ailleurs son mari]  mais le jardinier de l’école »

     

    cahiers003.gif

     

    En guise de TFE, cet étudiant remit tout un roman : il rata son année mais entama une belle carrière d’écrivain. Que ses examinateurs relirent en poche au moment de leur - tardive - retraite (avant, ils ne faisaient que lire des TFE).

     

     

    Cet enseignant était comme absent dans une école inexistante et, quand il prenait les présences, pour apporter un peu de réel, il était bien obligé de constater qu’il n’y avait personne à ses cours pas plus que dans les couloirs vides de l’établissement fantoche.

     

     

    Avant, quand on voyait un prof en baskets et en short, avec l’air chagrin de quelqu’un qui a perdu son sport ou sa coupe, on savait que c’était le prof de gym. Maintenant on ne sait plus bien.

     

     

    Dans le grand théâtre du savoir, des passionnés  rencontraient des assoiffés de connaissances, chacun passait indifféremment de la scène à la salle. Aucun intermédiaire n’officiait entre eux, aucune circulaire, aucun programme, aucun horaire, aucun système d’évaluation, aucun directeur, aucun inspecteur, aucun ensemble articulé de compétences… Les cours étaient gratuits et la satisfaction d’apprendre comme celle de dispenser un modeste savoir constituait l’unique mais incomparable récompense.

     

     

    À l’École de l’air, le tableau n’est pas volant, non, ni les craies taillées dans les nuages, mais le professeur vise les étoiles et les étudiants ont des ailes.

     

    cahiers003.gif

     

     

    Le prof de la géographie de Binche et le prof de l’histoire de l’orange dans le folklore local s’associent chaque année en février pour donner un module consacré au Carnaval.

     

     

    À l’École de la triche, il est interdit de ne pas tricher.

     

     

    La Journée Porte Fermées de cet établissement scolaire eut tellement de succès que le préfet décida de la prolonger indéfiniment.

     

     

    Le professeur d’aphorismes fait des phrases trop longues.

     

     

    Ce professeur de langues ne donne jamais cours en immersion plus de trois minutes sans protections auditives : au-delà de ce temps, le tapageur babillage entre les poissons peut causer des dommages irrévocables.

     

     

    L’école à eau

    Dans cette école, toutes les salles de cours ont été transformées en piscine. Les professeurs de maths, par exemple, donnent cours théorique sur les gradins mais n’ont  pas peur de se mouiller lors des séances d’aquamaths. Les couloirs ont été aménagés en canaux et les transferts d’une classe à l’autre se font à la nage.

    Le secrétariat se tient sur une plate-forme dans le hall en forme de fontaine.

    C’est une école-pilote diligentée par un staff de pédagogues en maillot alliés avec des ingénieurs en hydraulique étudiants les mécanismes d’un athénée à eau. Le préfet pratique la pêche sous-marine et il passe la majorité de son temps de bain sous l’eau habillé en homme grenouille à arpenter les couloirs de son établissement nautique.

     

    cahiers003.gif

     

    -     Professeur de langues mortes, ça parle avec les morts ?

    -     Oui, les anciens morts.

     

      

    -        Le prof de chauffeurs de bus vient en train et le prof de conducteurs de trains vient en bus, c’est normal ?

    -        Il ne faut pas généraliser! le prof de maçonnerie, il ne vient pas en maison et le prof de plomberie, il ne vient pas en salle de bain!

    -        C’est vrai mais je n’ai jamais vu un prof de mécanique venir autrement qu’en voiture et un prof de menuiserie arriver sans au moins un meuble à faire réparer...

     

     

    Le professeur de religion scientifique et le professeur de morale mathématiques s’associeront à la rentrée prochaine pour donner le cours tant attendu de technicité des idées en champ d’opinions magnétiques.

     

     

    Dans cette école, la salle des profs se trouve dans la cave à vin de l’établissement.

     

     

    Dans cette autre école, tous les  professeurs ont dû suivre un stage de langue des signes : la directrice est sourde-muette.

     

     

    Le prof raseur s’étonne du bas niveau de sa classe.

     

     

    cahiers003.gif

     

    Ce professeur qui, à l’instar du John Keating du Cercle des poètes disparus haranguait les étudiants lors de son cours de poésie de Michel Houellebecq se ramassa méchamment en montant sur un banc datant de l’époque du film. Il donne désormais cours en chaise roulante et doit reconnaître qu’il a auprès des jeunes générations d’étudiants plus de succès qu’en singeant Robin Williams. Maintenant on le prend volontiers pour le milliardaire handicapé d’Intouchables et on l’écoute à nouveau religieusement quand il entonne son Ô capitaine mon capitaine de Whitman ou lance du fond de son siège de lyriques Carpe diem. Comme quoi les mélos servent tout autant l’enseignement mainstream que les enseignants comédiens dans l’âme

     

     

    À l’Université du Quatrième âge, les étudiants sont interdits de tripoter leur déambulateur pendant les cours.

     

     

    Monsieur le Directeur,

    Pour compléter la collection de craies du professeur de l’histoire des espaces et de la géographie du temps, toute la famille s’est mobilisée. A chaque voyage dans l’espace-temps, nous lui rapportons du nouveau matos. Cela prend sur nos heures de sommeil et nos jours de congé. Mais depuis qu’il a démarré une collection de pécés du monde entier spatio-temporel, nous ne savons pas si nos moyens financiers déjà rabotés par les multiples collections mises en place par les enseignants passés et futurs nous permettront d’encore l’aider comme auparavant.

    Veuillez nous excuser par avance pour nos économies d’autant plus que cet enseignant modèle n’a pas manqué de signaler par une note dans le journal de classe que vous partagiez le même engouement pour ses collections bidons.

    Bien à vous.

     

    12.gif

  • Petites HISTOIRES D'ÉCOLE (II)

    Writing-with-chalk-on-blackboard1178.jpg

     

    A force de ne pas se faire voir, est-ce que l’inspecteur disparaîtra des mémoires scolaires ?

     

     

    A l'Ecole du suicide, quand tu t'effondres à l'examen, il vaut mieux que ce soit du haut du bahut.

     

     

    Mon fils veut devenir professeur :

    -      De quoi ? je lui demande 

    -      De rien, comme toi.

     

     

    On raconte que le directeur des programmes de cette télé du savoir est un ancien inspecteur.

     

     

    On ne voit plus cet enseignant en trous noirs, on craint qu’il ait changé d’orientation ténébreuse en cours de disparition.

     

     

    La vie privée du professeur, sa femme, sa belle-mère, ses enfants, sa maîtresse, ses ennuis domestiques, ses prochaines vacances n’intéressent, il faut le savoir, l’étudiant que dans la mesure où cela lui permet de passer une petite heure tranquille. 

     

     

    Cette prof fondait en larmes à chaque fin de cours à l'idée de la disparition de son public éphémère, d’autant plus quand les applaudissements avaient été nourris. Elle se consolait, cela dit, dans les cinq minutes avec l’arrivée des spectateurs de la séance suivante.

    tableau-noir-physique-quantique-03.jpg

     

    Enseignement transversal

    Quand il neige dans la classe, ce prof de maths requiert le calcul du nombre moyen de flocons tombant par minute. Le prof de français demande une description rapide d’un flocon de son choix. Le prof de langues vivantes traduit flocon, neige et classe pourrie dans la langue qui justifie son salaire. Le prof de couverture envisage son licenciement. Le prof d’électricité couvre les fils de raccordement...

     

     

    Ce professeur enseigne sur un nuage à des étoiles récalcitrantes. Parfois il descend avec la pluie pour dispenser un cours particulier à une pâquerette ou l’autre.

     

     

    Ce prof qui donne cours à des robots depuis trente ans les trouvait beaucoup plus intelligents et plus studieux au début de sa carrière.

     

     

     

    -         C’est quoi, professeur, papa ?

    -          Je cherche la définition depuis trente-cinq ans.

    -     Mais tu vas trouver, papa, c’est pour ça que tu es professeur...

     

     

    - Professeur d’anglais, c’est un professeur qui a traversé la Manche ?
    - Oui, et qui peut expliquer clairement aux habitants de la côte pourquoi il est aussi trempé même s’il n’a pas plu.

     

     

    -   Le prof de géographie, il n’a pas besoin de GPS ?

    - Non, pas à l’intérieur de l’école.

     

      

    -    Le prof de politesse, il dit bonjour à ses élèves en arrivant ?

    - Uniquement s’il a obtenu son diplôme avec une grande distinction.

     

     

    -         Quand on est professeur, c’est pour toute la vie ?

    -    Maintenant, oui.

     

    tableau-noir-physique-quantique-04.jpg

     

     

    Dans cette école de parents d’élèves, les réunions d’enfants ont lieu les mercredi après-midi.

     

     

    Un enseignant qui traîne dans les couloirs a peut-être perdu tout espoir de rencontrer l’élève idéal...

     

     

    Cet enseignant désignait au début de l’année un étudiant par classe pour chauffer la salle de cours avant sa prestation : applaudissements, gestuelle adaptée à la séquence d’apprentissage. Cris & rires accompagnaient ainsi tous les moments forts de la classe et amélioraient conséquemment l’image que cet enseignant se faisait de lui-même.  

     

     

    Cet enseignant criait son cours. Quelle idée aussi qu’avait eue ce conseiller en éducation de faire classe dans un dancing pour motiver les étudiants de terminale ! 

     

     

    Ce professeur de cinéma plantait toujours ses champ/contrechamp.

     

     

    Ce professeur jouait fort bien de la craie sur le tableau noir et les enfants étaient nombreux à venir se régaler de ses concerts de toutes les couleurs.

     

     

    Ce délégué syndical en burn-out  interdisait à ses étudiants  toute manifestation de bonne humeur.

     

     

    Ma mère vient toujours me reprendre à l’école. Après que j’ai donné mon cours, elle est là à m’attendre, et nous repartons main dans la main jusqu’à la maison. Même si mon cartable est plus lourd que lorsque j’avais cinq ans, elle tient toujours à le porter. 

     

     

    On a découvert dans l’ordinateur de ce prof de l’Université du Troisième âge des photos à caractère gérontopornographiques.


    tableau-noir-physique-quantique-06.jpg

     

     

    Ce directeur a naturellement désigné son professeur le plus vache pour donner le module consacré au lait (son débit, son beurre).

     

     

    Ce professeur de briquets-tempête a accepté de remplacer à brûle-pourpoint le professeur en lampes-torches parti précocement en fumée le week-end dernier.

     

     

     

    A l’Ecole de l’air, c’est deux heures de colle au sol par avion crashé. 

     

     

    Dans les nuages des tableaux noirs il m'arrive encore de voir mon père me faire la leçon.

     

     

    A l’Université du troisième âge, on ne peut pas redoubler plus de trois fois avant de mourir.

     

     

    Ce professeur donnait un cours parfait devant une classe parfaite dans un lieu parfait au sein d’une société parfaite. (J’ai été obligé d’écrire ça, pour rétablir l’équilibre mais j’ai peut-être exagéré.)

     

     

    Monsieur le directeur,

    Mon fils ne reconnaît pas son prof de maths de sa prof de français. L’un écrit des nombres en toutes lettres et l’autre, des lettres en nombre. Le prof de math écrit les chiffres de la crise en grec et la prof de français fait des phrases oblongues. Le prof de maths poétise la géométrie de la femme. La prof de français qui tient sa ligne verbalise le langage binaire de l’homme. Veuillez, je vous prie, mettre bon ordre à ce micmac avant que tout le monde ne souffre, comme moi, de synesthésie chronique.

     Bien à vous.

     

    tableau-noir-physique-quantique-02.jpg

    Toutes les photos, sauf la première, sont  des photographies de tableaux de labos de physique quantique. Elles ont été prises par le photographe Alejandro Guijarro. 

  • Petites HISTOIRES D'ÉCOLE (I)

    15649392-tableau-noir-vide.jpg

     

    Il n’y a plus de prof fesseur, se lamente cette ado lectrice de 50 nuances de Grey.

     

    Le prof pour inspecteurs : « Ouvrez vos programmes à la page une telle... »

     

     

    Le professeur de Cours du Soir qui tombe amoureux d’une de ses étudiantes doit-il passer la nuit avec elle ?

     

     

    Dans cette école, à la suite d’une grave pénurie d'enseignants, tous les professeurs furent remplacés par des mannequins. À la fin de l’année, on n’enregistra, par rapport aux années passées, aucun changement significatif dans les résultats.

     

     

    On se demande parfois comme un directeur d’établissement scolaire peut vivre au milieu de tant de savoir sans penser à s’échapper pour respirer l’air pur de l’école buissonnière.

     

     

     

    Comme les inspecteurs du guide Michelin, les inspecteurs de l'Éducation Nationale ne sont pas reconnaissables et ne déclinent jamais leur identité véritable à tel point qu’on se demande s’ils existent vraiment.

     

     

    Certains profs traqueurs ne mangent rien avant d’avoir vu leur premier élève rassasié de leur savoir.

     

     

    Ma femme m’a appris hier qu’elle donne cours dans la même école que moi depuis trente ans.

    -         Je suis désolé mais quand je suis à l’école, tu sais très bien que je ne pense qu’à mes cours…

     

     

     

    Ce professeur érotomane avait eu trente-six liaisons dans l’établissement qui ne comprenait que trente-cinq femmes… Un jour, en manque, il avait pris le jeune professeur de gymnastique dont il avait, pour tout dire, plusieurs fois admiré le corps élancé dans la cour depuis sa classe de sciences naturelles où il enseignait l'accouplement des escargots.

     

     

     

    Dans son petit cartable, ce professeur possède toute sa maison. Et pendant ses heures de fourche, il rentre tout entier à l'intérieur pour être comme chez lui.

     

     

    15649392-tableau-noir-vide.jpg

     

    Quelle idée de programmer les cours d’éveil en fin d’après-midi!

     

    Les inspecteurs se marient entre eux et font de beaux programmes.

     

     

    Certains soirs, pour tromper son ennui, le directeur de cet établissement de Promotion sociale ferme toutes les lumières et les portes de sortie. Et il déclenche l’alarme incendie...

     

     

    Aujourd’hui, le prof tient ses élèves par des élastiques. Ainsi, des années plus tard, quand ils ont quitté son cours, il n’a qu’à tirer le fil de Facebook pour les rappeler au bon souvenir de son savoir.

     

     

    Le syllabus de ce professeur d’espionnage tient sur un microfilm.

     

     

    L’étudiant qui traîne dans les couloirs est peut-être à la recherche du professeur idéal.

     

     

    J’ai toujours rêvé d’avoir une prof comme ma mère. Alors, régulièrement depuis trente-cinq ans que je suis dans l'enseignement, je l’amène dans mes classe aux heures de fourche où je la fais monter sur l’estrade pour raconter sa vie, et je prends des notes.

     

     

    En tant qu’instituteur, je ne sais pas si d’ici quelques années, je supporterais mieux les filles à barbe que les garçons moustachus.

     

     

    15649392-tableau-noir-vide.jpg

     

    Si un jour, Joëlle Milquet devient Ministre de l’enseignement, je change de métier, disait toujours cet ex-collègue… passé depuis au cabinet de la Ministre.

     

     

    Ce directeur se faisait régulièrement inspecter par ses professeurs, à tel point qu’il consulta l’inspecteur pour savoir si c’était normal. Celui-ci lui apprit que, par ordre du ministère des étudiants, l’ordre avait été inversé et il donna derechef à vérifier au directeur tous ses documents de ministre.

     

     

    Si l’inspecteur écrivait (vraiment), est-ce que ça se lirait ?

     

     

    Mes élèves apprécient beaucoup mon travail au tableau noir, dit cet enseignant à son inspecteur : Régulièrement, ils m’envoient des craies pour que je continue.

     

    On se demande parfois comment l’inspecteur, le conseiller pédagogique, le psychopédagogue résistent à l’envie de mettre en pratique leurs conseils, leurs hypothèses, leur furieuse envie d’enseigner.

     

     

     

    Quand cet enseignant parlait de façon incompréhensible, voyait des complots se tramer contre lui depuis la Maison Blanche ou le Kremlin, et écrivait plus d’une fois par heure BURN-OUT en très grand au tableau noir, la direction, mise au courant, savait qu’elle devait mettre cet enseignant en arrêt de travail pendant au moins une saison. On le remplaçait par un enseignant encore sain d’esprit.

     

     

    Monsieur,

    Mon fils ne connaît toujours pas bien le code de son robot-professeur. Il change continuellement. Serait-il possible d’éviter ces changements continuels, la carte-mémoire de mon fils arrive à saturation!

    En vous remerciant, je vous prie de croire,  Monsieur l'administrateur des robots-professeurs, en l’expression de mes octets les plus respectueux.

     

    tableau-noir-avec-la-gomme-%C3%A0-effacer-21971967.jpg

     

    à suivre

    E.A.